AC/DC : « If You Want Blood You’ve Got It » (c) 1978

AC/DC : « If You Want Blood You’ve Got It » (c) 1978

If You Want Blood You've Got It
Catégorie:
Étiquettes: , ,
Genre:
Publié: 13/10/1978
C’est là qu’on se dit que nous avons de la chance de vivre encore une fois la sortie d’un album studio d’AC/DC  avec « Power Up ». Bientôt 50 ans que la bande à Angus Young brûle les planches avec leur hard blues survitaminé, et c’est sur scène que la musique du groupe a toujours pris tout son sens car jouée par des musiciens totalement habités et vivant leur musique à 200% tous les soirs à chaque concert depuis leur adolescence dans les pubs australiens, dégageant une telle énergie communicative, transcendant les versions studios de leurs titres, où chaque musicien semble être en trance mais toujours en place donnant un cohérence et une force d’impacte redoutable et toujours avec ce groove fantastique de Phil Rudd à la batterie. C’est bien simple, peu de groupes pouvaient se froter à AC/DC sur scène à cette époque, qui piquait régulièrement la vedette à la tête d’affiche pour qui il assurait la 1ère partie.
Et bien ce 1er live du groupe est la parfaite traduction et mise en musique de tout cela. 1er et unique témoignage live officiel longue durée avec Bon Scott au chant, « If You Want Blood » est l’un des meilleurs live de tous les temps, tout simplement. Ici pas de longs bavardages inutiles, non ici c’était l’efficacité maximale qui était recherchée. Pourtant la mode était encore à l’époque (les 70s) aux doubles lives avec des titres rallongés privilégiant la virtuosité et les démonstrations à l’énergie pure … mais cela n’a jamais été le créneau des australiens. Oh que non .. leurs disques de chevet ont toujours été les classiques du blues et du rock’n’roll endiablés …
10 titres et 52 minutes de pure hard blues sans concession, telle est la vision du rock par AC/DC. Le son ne triche pas et est cru, brute, naturel au possible mettant en valeur les riffs tranchant des frères Young, la basse trouve bien sa place (plus qu’en studio), la batterie de Phil Rudd parfaite donnant ce groove fabuleux et inimitable du groupe et bien sûr la voix de Bon Scott .. fantastique, enragé et crachant ses poumons comme jamais et transpirant le Jack Daniel, lui aussi bien habité une fois sur les planches.
Je pourrais mentionner tous les titres mais à quoi bon ? Ce live s’écoute d’une seule traite, on se prend une claque puis on tend l’autre joue pour s’en prendre une autre tellement c’est bon … on secoue la tête, on tape du pied, on joue de la guitare en carton immitant Angus, on s’égosille avec Bon Scott … on est en folie comme le public très présent et portant le groupe durant tout cet enregistrement (écouter la folie qui s’empare du public écossais au 1er riff de … »Riff Raff » …).
« If You Want Blood » est un recueil d’énergie pure et d’authenticité et c’est ce qui fait tout son charme et le rend unique, bien plus que le pourtant très bon « Live » sorti en 1992. Un témoignage d’un jeune groupe vrai qui voulait conquérir le monde avec leur blues hard sans fioriture ni paillette, de 5 gamins ayant ça dans le … sang ..et étant prêts à le verser sur scène.
Un live incontournable, indispensable, une pièce angulaire de notre musique favorite montrant ce que devait être le hard : brut, sincère et authentique. Chef d’oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review