ADX : « Bestial » (c) 2020

ADX : « Bestial » (c) 2020

Bestial
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 24/01/2020
35 ans .. oui 35 ans que l’histoire d’ ADX a commencé avec le génial et culte « Exécution » sorti en 1985, album préféré pour beaucoup de fans dont votre serviteur. Nous découvrîmes un heavy / speed bougrement efficace et pour le moins original avec le chant de Phil en français avec sa voix bien aigue, un duo de guitaristes fans des twin guitares de Maiden et des compos tellement bonnes comme « Déesse Du Crime », « L’étranger », « Caligula » … et toutes les autres ! Les parisiens faisaient preuve d’une sacrée dextérité qui les mettaient directement dans le pelonton de tête du hard hexagonal. Le groupe confirma par la suite avec les excellents « La Terreur » et « Suprématie » … mais ne survécut pas au début des 90s et splitta. Après un retour mitigié et pas des plus réussi la faute à un album ..différent, « Réssurection » , le groupe, avec le retour de Betov » à la guitare dégaina le superbe « Division Blindée » en 2008 renouant avec la magie de leurs premiers albums … Les 2 dernières offrandes du groupe étaient franchement réussies, surtout me concernant sur « Ultimatum », disque aux compos et sonorités old-school sonnant très 80s . Sur son successeur « Non Serviam », ADX choisit de durcir le ton, sonnant très power metal avec des riffs ne résonant la plus part du temps plus trop NWOBHM ou 80s, une batterie très (trop) présente avec une double grosse caisse mise en avant. C’était un parti pris, qui pour ma part, ne m’avait pas convaincu .. mais heureusement, le talent d’écriture était toujours là, et malgré cette prod résolument (trop) moderne, le groupe nous régalait sur pas mal de titres.
Alors quid de ce « Bestial » à la pochette très aguicheuse et magnifique (Stan W Decker) nous replongeant dans les 1ères années du groupe ? Et bien, dès le début du riff de « Au-dessus des croix noires », je suis complétement rassuré car le groupe a décidé de revenir à un son typiquement heavy metal, très heavy et crunchy .. et en toute franchise, jamais un disque du groupe n’a aussi bien sonné ! Mais quel son des guitares, cette présence de la basse qu’on n’a jamais aussi bien entendu dans le mix. La double grosse caisse est moins présente et c’est franchement pas un mal (car le syndrome RIOT-V de l’album précédent était fatiguant à la longue). On notera également dès ce 1er titre la virtuosité des 2 guitaristes qui sont à la fête durant tout l’album. Certainement la galette d’ADX sur laquelle on trouve le plus de soli et d’harmonies à 2 guitares. Cela n’arrête pas .. et c’est tant mieux ! Quant à Phil, il est égal à lui même chantant ses mélodies de façon agressive mais toujours mélodique et collant parfaitement à la musique.
Sur bon nombre des titres, un soin particulier a été porté aux refrains comme sur le réussi « Les Sanguinaires » (arrff et cette intro donnant le frisson !!). Les isariens ont toujours eu un talent pour composer des pièces heavy et épiques à la fois et ici nous sommes gâtés .. avec tout d’abord le génial « Overlord » dont le riff me rappelle un peu celui de « Thundersteel » .. et puis encore une fois le refrain fait mouche .. et que dire de toutes ces harmonies twin-guitares dignes de la paire Murray / Smith (Neo et Nicklaus se sont vraiment bien trouvés !!). Sur « Du Sang sur les pierres », le groupe nous rappelle un .. Tri Yann lors de cette intro acoustique et cette mélodie celtique avant que le rythme s’accélère et les grosses guitares ne débarquent. Un titre très réussi avec un refrain que j’adore, et puis ces harmonies de guitares pour le fan de Maiden que je suis, me mettent à genoux .. avant que la dernière partie du titre deviennent encore plus heavy avec des soli bien sentis.
Mais le groupe sait également pondre des petites pépites de moins de 3 minutes nous replongeant dans les 80s comme cet excellent « Collecteurs de chair » (l’un de mes titres préférés de l’album) avec ce chant typique du Phil et tellement accrocheur. Ca bastonne, c’est d’une efficacité redoutable avec les guitares encore une fois à la fête rythmé par un Didier Bouchard impeccable.
Célèbre avant tout pour ses tempi rapides, ADX sait également se montrer très lourd et rampant comme le très heavy « Le Mensonge » qui clot l’album. Après une excellente intro de basse de Julien Rousseau, un riff d’une sacrée lourdeure nous assomme .. et puis contraste avec le refrain assez mélodique avec comme seules guitares des harmonies magnifiques et un chant prenant de Phil (« L’enfer est tombé .. »). Le tempo est également très lourd sur le plus court « La Marche des spectres » fort bien trouvé et sur lequel la paire Neo/Nicklaus nous régale …
Le groupe sait toujours pondre des brûlots rapides au refrain fédérateur avec des riffs assassins et une basse d’une rare présence dans le genre et qui nous vrille les tympans durant les couplets et puis ce refrain accrocheur sur fond d’harmonies de guitares .. « Disgrace » est son nom 🙂
C’est bien simple, TOUS les titres sont réussis, accrocheurs avec une certaine diversité entre compos rapides, lentes et lourdes, mid-tempo épiques, intros bien trouvées et rajoutant à l’ambiance .. sanglante et fantastique de l’album. Et puis je tiens à insister sur le fantastique job réalisé sur la prod et le son de « Bestial », sans conteste (pour moi) le meilleur que le groupe ait jamais eu et surtout collant le mieux à la musique du groupe. Car ADX, c’est avant tout un groupe de heavy / speed metal fortément ancré dans leurs influences des 80s .. mais la grande force de ce disque est que, contrairement à un « Ultimatum » fort réussi mais sonnant très old school dans le son, il est d’une puissance incroyable et assez actuel mais typiquement heavy metal et … organique je dirais, à l’inverse de son prédecesseur qui lorgnait trop vers les groupes de power actuels, et trop moderne à mon goût.
Vous l’aurez compris, j’adore et suis fan de « Bestial », réussi sur toute la ligne et pour être franc, cet album a réussi à me surprendre car je n’attendais pas forcément le groupe à un tel niveau (arrff toutes ces harmonies de twin guitares, comment pouvais je résister ? 😂). Un conseil, écoutez l’album plusieurs fois pour vous faire une bonne idée .. car ce disque est riche, passionnant et dévoile tout son charme petit à petit.
Mon album préféré d’ADX depuis la trilogie « Exécution » / « La Terreur » / « Suprématie », tout simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review