CINDERELLA : « Night Songs » (c) 1986

CINDERELLA : « Night Songs » (c) 1986

Night Songs
Catégorie:
Étiquette:
Genre:
Publié: 02/08/1986
Les 80s … c’était la grande fête du hard. Autant en Europe c’est le heavy metal qui était plus à la fête, autant aux US ce sont les groupes calibrés MTV et souvent de glam qui trustaient le haut des charts .. avec les Bon Jovi, Motley Crue, Ratt, Poison, Great White, White Lion & co .. et en parlant de Bon Jovi, le beau Jon eut la très bonne idée de prendre sous son aile Cinderella dont la performance dans un club en 1985 l’avait bluffé et il présenta le groupe au boss de la major sur laquelle était signé Bon Jovi . et bingo le groupe fut signé et enregistra son 1er album sous la houlette d’Andy Jones (Led Zep !) … ça commençait plutôt bien !
MTV & paillettes obligent, la pochette de ce « Night Songs » était glamour et laissait penser à un clone de toute cette vague glam .. à tord car musicalement, Cinderella donnait clairement dans le hard rock influencé par AC/DC et Aerosmith et absolument pas du côté glamouse et léger de Poison, Slade, Motley Crue & co.
Et le moins qu’on puisse dire c’est que le groupe savait envoyer la sauce comme sur ce « Hell On Wheels » que n’aurait pas renié un Saxon ou un Judas Priest, sur l’accrocheur « Somebody Save Me » au riff heavy, au rampant et heavy « Night Songs » servi en entrée, le très AC/DC « Push Push » .. et des purs titres de hard rock excellents comme « Back Home Again », « Once Around The Ride » ou le hit « Nothin’ For Nothin' ». Seul moment sucré de l’album le single « Nobody’s Fool » ..et franchement le titre est réussi avec une très bonne dynamique, cette voix en contraste de Tom Keiffer magnifique, claire et mélancolique au début mais rapidement voilée sur le refrain avec ce riff bien heavy. J’avais découvert Cinderella avec le clip de ce titre dans l’émisssion « Télécommando » dédiée à Maiden sur Antenne 2 en novembre 1986 .. et j’avais de suite bien accroché.
Ce disque est une réussite, certes pas d’une originalité renversante, mais les compos sont si bonnes et l’interprétation parfaite (mention très spéciale pour Keiffer et sa voix à la Brian Johnson qui fait mouche sur tous les titres), les guitares bien mises en avant pour au final un excellent disque de hard rock, peut être l’un des meilleurs du genre de cette époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review