COFFIN HUNTERS : « Wake The Dead » (c) 2022

COFFIN HUNTERS : « Wake The Dead » (c) 2022

Wake The Dead
Catégorie:
Genre:
Publié: 26/03/2022
Je dois bien l’avouer, cela me fend le coeur de voir certains très bons groupes laissés sur le bord de la route par tant de fans de hard et de heavy metal, et c’est un peu la raison qui me pousse depuis toutes ces années à donner un peu de lumière aux groupes peu connus et me plaisant, que ce soit via FHMC et nos organisations de concerts depuis 13 ans et plus récemment via HeavyMetalReviews.fr et des chroniques d’albums de hard incluant bon nombre de groupes inconnus du plus grand nombre.
COFFIN HUNTERS fait partie de ceux là. Ces californiens ont sorti en 2017 en 1er EP et en 2019 leur 1er album « The Fire Knight » fort réussis puisant ses influences dans le heavy européeen du début des 80s, des guitares à la Maiden mais faisant preuve déjà d’une belle personnalité. Et bien cette cuvée 2022 portant le doux nom de « Wake The Dead » est bien décidée à faire bouger les lignes et les hordes de fans zombie de hard et les ralier à leur cause au travers d’une musique ayant gagné en à peine 2 ans en maturité et personnalité. Le heavy très puissant des années précédentes laisse la place à un hard aux sonorités très 70s mais en gardant toujours une puissance évidente, une énergie dans l’interprétation me rappelant mes chouchous de CHEROKEE (et le parallère peut se faire aussi avec la sonorité des guitares me rappelant celles des allemands) ou encore les suédois d’ HORISONT. Ce qui frappe dès la 1ère écoute de ce 2nd album, c’est la volonté de rajouter plus de finesse dans leur musique rendant l’écoute tellement agréable d’autant que les américains ont un sacré talent pour pondre des mélodies imparables et tellement belles : essayer de ne pas succomber à cette perle véloutée qu’est « Dreams of you » dont la mise en sons réprésente tout ce que j’aime actuellement dans la musique : basse très présente portant le titre aidée par un batteur au jeu riche et lumineux, ces guitares à peine saturées mais aux mélodies tellement chouettes et bien sur le chant et la voix de Sean Rivera d’une purété et d’une beauté touchante nous embarquant dans ce voyage au pays des rèves. Que c’est beau.
Je parlais de l’énergie toujours intacte des californiens et on s’en rend compte sur le rythmé « Wake The Dead » entrainant comme pas possible avec toujours ces petits licks de guitares faisant la différence et ce chant parfait. Et que de dire de ce solo de guitare donnant envie de se tortiller. Ca swingue avec une sacrée dose d’énergie ! La dynamique tient une place importante dans la musique de Coffin Hunters, on s’en rend sur la pépite « Money To Burn » alternant couplet mid tempo avec un refrain durant lequel tout s’accélère avec la double grosse caisse qui résonne.
Vous voulez taper du pied tout en secouant la tête ? Le groupe vous en donne l’occasion dès le 2nd titre . .. »Second Sight », qui commence par une sacrée bonne ligne de basse swinguant, avant que le morceau démarre, le riff de guitare reprennant celui de la basse avant que Sean Rivera ne colle ses lignes de chants si addictives et puis quel refrain ! Ce chanteur a un don évident pour composer des mélodies faisant mouche.
Le quatuor n’oublie pas son passé et décoche en fin d’album 2 secousses plus heavy que le reste du disque, la 1ere étant « To The Grave » heavy et toujours entrainant avec une accélération de fou à 3 minutes, double grosse caisse, pendant qu’ Eric H. OrSweden balance une bonne salve de soli bien sentis.
La 2nde déflagration termine l’album et il s’agit en d’un ré-enregistrement du morceau épique « Coffin Lord » paru initialement sur leur 1er EP de 2017. Cette nouvelle version gagne 1 minute supplémentaire pour atteindre les 10 minutes et gagne aussi en qualité d’interprétation et la production aux petits oignons met bien en valeur cette pièce heavy voire doom dont le riff est une incitation à nous briser le cou. Le changement de rythme avec un riff de fou à 3m40 est totalement jouissif et il est difficile de rester calme à son écoute .. on se lève, on prend sa guitare en carton et en on headbangue comme un .. maniaque. Un sacré bon morceau montrant la facette la plus heavy du groupe mais qui leur va aussi très bien tant les qualités de composition et d’interprétation sont au rendez vous.
Voilà un disque et un groupe que je n’attendais pas forcément plus que cela en ce début d’année … et qui au final avec ce 2nd album ont réussi à mettre à genou me faisant espérer qu’ils viennent visiter le Vieux Continent pour présenter et défendre ce « Wake The Dead » en tout point remarquable, d’une fraicheur et d’une qualité évidente, le groupe prenant son envol et s’étant enfin trouvé. Que cela fait plaisir et j’espère que vous prendrez la peine de jeter une oreille à cet opus qui mérite d’être découvert et un groupe méritant d’être soutenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review