IRON GRIFFIN : « Curse of The Sky » (c) 2019

IRON GRIFFIN : « Curse of The Sky » (c) 2019

Curse of The Sky
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 22/03/2019
Aujourd’hui coup de projecteur sur le jeune groupe finlandais Iron Griffin jouant un hard passionnant, envoutant, gavé de feeling et d’une richesse musicale et émotionnelle forte. Durant les 30 petites minutes que dure l’album, les finlandais essaient d’éveiller nos sens et nos émotions avec leur musique. Pour faire une rapide bio de ce groupe, il s’agit au départ du projet solo d’Oskari Räsänen batteur de MAUSOLEUM GATE ayant composé du matériel ne correspondant pas tellement à son autre groupe mais souhaitant donner vie à ces titres. Du coup il envoya ses démos à des labels dont Gates Of Hell qui signa directement ce nouveau projet et sortit dans un 1er temps temps EP très prometteur puis ce 1er album « Curse of The Sky » avec cette fois ci une chanteuse vraiment extraordinaire, Maija Tiljander, tirant le groupe vraiment le haut tant sa performance durant tout l’album est bluffante, collant tellement bien à ce hard à la fois lourd (« Reign of Thunder ») par moment et aéré ici et là par des parties de guitares acoustiques (le break de « Forgotten Steel » ou la superbe intro « Prelude » sur fond d’orage, de vent) et parfois le mariage entre les 2 est sublime comme sur cet épique fabuleux « Lost Legion » commençant avec cette guitare acoustique et ce chant posé de Maija et sa voix belle à pleurer et si envoutante pour une montée en puissance progressive pour finir avec ses choeurs prenant sur fond de riff bien heavy.
Le tempo est majoritairement lent mais les finlandais savent également appuyer sur le champignon comme sur le très bon « Dawn of Struggle » efficace et entrainant.
Ce 1er opus se termine par une pièce épique de toute beauté, « To the Path of Glory » débutant par ces quelques accords de guitare acoustique, cette flute collant tellement bien à la musique et au monde d’Iron Griffin, puis la voix de Maija fait son apparition belle et calme tout en retenue donnant le frisson, la section rythmique arrive la guitare électrique se veut en retrait tissant une toile sonore feutrée avec de temps en temps un clavier / orgue faisant son apparition. Un morceau magnique et quelle performance vocale de Maija encore une fois !
Ne vous attendez surtout pas à une grosse production avec des riffs surpuissants faisant trembler les murs de votre salon .. car le son de ce « Curse of the Sky » en est à mille lieus. Ici tout est épuré avec une prod minimaliste favorisant la dynamique et ce côté organique du son, un peu à l’instar de ce que fait Pagan Altar et franchement cela fait du bien et est rafraichissant.
Un disque passionnant, avec un parti pris qui pourra rebuter certains mais qui pour ma part, m’a totalement convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review