IRON MAIDEN : « Maiden England » (c) 1989

IRON MAIDEN : « Maiden England » (c) 1989

Maiden England
Catégorie:
Publié: 08/11/1989
1988 … la fin des 80s pointait le bout de son nez et la période « Seventh Son Of A Seventh Son » marquait l’apogée de la démesure dans le camp Maiden, aussi bien musicalement que sur scène. Avec ce concept album, les anglais étaient allés loin dans l’exploration musicale si on compare à leur discographie relativement récente … on avait vu apparaître des claviers, des guitares acoustiques, des titres beaucoup plus softs et en live la scène de la tournée franchissait un nouveau palier avec ces décors polaires avec tous ces icebergs, les 3 Eddies faisant leur apparitions, Michael Kenney jouant sur scène en étant déguisé sur le titre 7th Son et que dire des jeux de lumières absolument magnifiques et ressortant si bien du fait des décors blancs. Et cette tournée marquait les 1ers signes du changement qui se préparaient aux US .. .le public américain jusque là dans la poche de Maiden ne semblait plus suivre cette escalade du gigantisme des productions et la tournée américaine fut loin d’avoir le succès des précédentes .. et pire … certains soirs le petit groupe d’ouverture ..Guns n’Roses semblait voler la vedette à Maiden …ce qui provoqua plusieurs fois la colère de Bruce qui, mauvais joueur, balança régulièrement des pics envers la bande à Axl Rose. Par contre c’était une toute autre histoire en Europe où le succès de Maiden fut total (album n° 1 en UK) et la tournée d’été des festivals un carton total avec en point d’orgue à Donington aux Monsters Of Rock. C’est en fin d’année que Maiden honora sa promesse au public anglais de revenir pour une tournée conséquente …et quelle tournée qui vit toutes les dates sold out rapidement obligeant le groupe à doubler certaines dates. Ainsi Maiden fit 3 Hammersmith Odeon et 2 Wembley Arena à Londres .. et 2 NEC à Birmingham ou fut filmé et enregistré le célèbre « Maiden England » sorti un 1 an plus tard. A l’inverse de « Live After Death » qui vit sortir en 1er la bande son via un double 33t et k7, « Maiden England » fut proposé en 1er en vidéo VHS (et laserdisk) et seulement en 1994 dans un package VHS + cd peu répendu.
J’ai toujours été frappé par la différence de traitement et de montage vidéo entre « Live After Death », semblant digne d’une grosse production hollywoodienne avec un grain d’image de folie et très cinématique, et « Maiden England » favorisant les plans plus proches des musiciens avec des différences de couleurs bien plus marquées et dans des tons roses, bleus. Un montage dont le but semblait vouloir favoriser le côté proche du public et du spectateur. Le groupe était dans une forme olympique, beaucoup plus détendu qu’à Donington avec un Bruce très bavard mais par contre dont la voix semblait fatiguée et montrait ses limites de nombreuses fois (« Die With Your Boots On », « Hallowed Be Thy Name », « 7th Son … ») mais c’était déjà beaucoup mieux qu’à Donington ou que durant la 1ère partie de la tournée au printemps et été. Le son concocté par Martin Birch est monstrueux, d’une telle clarté avec les 2 guitares bien distinctes un peu à l’instar de « Live After Death » avec un son bien différent, moins typiquement heavy metal même si puissant, laissant souvent de l’espace pour le clavier sur quasi tous les titres de « Seventh Son.. » et « Somewhere In Time ». Le grand changement dans le son vient de la mise en avant dans le mix de la basse de Steve Harris qui fracasse nos oreilles. Peut être pas la meilleure idée qu’ait eu Birch (mais avait il le choix ?) mais cela n’est pas si génant et vraiment on prend un grand plaisir à l’écoute de ce live, tant le son est bon, clair et puissant .. ce qu’on ne trouvera malheureusement plus à ce niveau de qualité dans les autres lives de Maiden par la suite.
La set list avait de quoi combler les fans faisant bien entendu la part belle au dernier album sorti (6 titres), 2 de « Somewhere In Time » mais le grand changement par rapport au début de la tournée était la mise de côté de « The Trooper » , « 2 Minutes To Midnight », « 22 Acacia Avenue » et l’inclusion de raretés comme « Still Life », « Die With Your Boots One » et « Killers », titres merveilleusement interprétés par le quinquet de l’East End et d’où se dégage toute la puissance de Maiden. Les fans anglais avaient été gâtés !
A noter que la version ici interprétée d’ « Infinite Dreams » est magnifique, me donnant le frisson à chaque écoute …. et je ne comprendrai jamais pourquoi Maiden ne l’avait pas incluse à la set list de leur tournée 2012-2014 célébrant « Maiden England » ….
Cette première sortie de « Maiden England » avait été amputée des 3 rappels joués à ces shows .. cela s’expliquant peut être par la limite possible de temps imposée par le format VHS … en tout cas la version sortie en 2013 réparait cette ommission pour notre plus plaisir avec les rappels « Run To The Hills », « Running Free » et « Sanctuary ».
« Maiden England » est une grande réussite qui montrait un Maiden différent de leurs premières années de heavy metal freaks mais tout aussi passionnant .. Une VHS que j’ai usée à force de la visionner et dont je connais le moindre des détails. La fin d’une époque et une cloture des 80s et des grosses productions, mais aussi le dernier témoignage audio / vidéo avant le départ d’Adrian Smith.
Indispensable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review