IRON MAIDEN : « Run To The Hills (live) » (c) 1985

IRON MAIDEN : « Run To The Hills (live) » (c) 1985

Le 2 décembre 1985 sortait le single « Run To The Hills » version live figurant sur le légendaire « Live After Death ».
Le groupe avait choisi en 2nd singe de ce live ce fameux brûlot issu de « The Number Of The Beast » et aussi le single de Maiden ayant eu le plus de succès jusque là lors de sa sortie en 1982. Cette version live captée au Long Beach Arena en mars 1985 est brillante, très énergique et bien plus heavy que sa version studio. Maiden en 1985 était au sommet de leur gloire mais aussi de leur inspiration musicale (« Powerslave ») et de leur forme et talent de performers en concert comme venaient de le démontrer les 190 concerts du monstrueux « World Slavery Tour ».
J’ai toujours été étonné par la pochette du single, très réussie mais faisant référence à la face B, le génial « Phantom Of The Opera » enregisté lors des concerts à l’Hammersmith Odeon de Londres fin 1984, alors que la chanson mise en avant était « Run To The Hills ».
Cette version de cette pépite du 1er album du quintet anglais est dantesque, et certainement sa meilleure version live officielle. Une énergie de tous les instants, un Bruce impérial, une puissance décuplée grace à la prod cinq étoiles de Martin Birch. Certainement l’un des plus grands moments de l’histoire de notre musique préférée.
Certaines versions dont le 12 » possèdent un titre supplémentaire, l’instrumental « Losfer Words (Big ‘Orra) » également capté à l’Hammersmith Odeon fin 1984. Ce titre n’était pas interprété lors de la tournée US de Maiden. A noter que ce fabuleux instrumental n’avait pas été inclu à « Live After Death », rendant l’acquisition de ce 12 » indispensable pour les fans 🙂 . A noter aussi que certaines copies de la version 7 » du single offraient à certains privilégiés une jolie carte postale de .. Noel signée par les membres du groupe, Rod Smallwood et Derek Riggs, montrant Eddie en chasse d’une … Belle Au Bois Dormant 😂
Encore une fois, IRON MAIDEN gatait ses fans avec un single de toute beauté aussi bien dans son contenu (avec un inédit live) que dans le contenant avec cette pochette tellement belle … mais marquant la fin d’une époque pour ce « nouveau » géant du heavy metal, qui après 5 années entièrement dévouées au heavy metal pur et dur allait dès l’année suivante faire évoluer leur musique vers d’autres rivages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review