JUDAS PRIEST : « Turbo » (c) 1986

JUDAS PRIEST : « Turbo » (c) 1986

Turbo
Catégorie:
Étiquettes: , ,
Publié: 14/04/1986

1986 …. une année particulière pour moi car je plongeais corps et âme dans le hard après avoir succombé à Scorpions et Maiden fin 1985. Ainsi je découvrais les Accept, Metallica, Pretty Maids, Van Halen, Dio ou encore Queensryche .. mais aussi Judas Priest.
Je me rappelle de l’émission Metal 6 sur M6 le dimanche après midi et qui diffusait la vidéo de « Turbo Lover » .
C’était l’époque de l’explosion de MTV qui devenait le principal vecteur du succès des groupes aux US, un point de passage obligé pour décrocher un disque d’or chez l’Oncle Sam … et les maisons de disques l’avaient bien compris poussant leurs poulains à rendre leur musique plus accessible au grand public, à adopter un look tape à l’oeil et dans l’air du temps. L’époque des clous, et du cuir, de la musique hyper heavy semblait révolu et il fallait s’adapter .. et une bonne majorité des groupes de heavy ou de hard suivirent le mouvement dont Judas Priest avec ce « Turbo ».
Après 2 albums bougrement heavy destinés avant tout aux headbangers, Judas Priest appuya sur la pédale (sic) de frein et adoucit le propos en proposant une approche beaucoup plus mélodique, aguicheuse carréssant nos sens avec des guitares-synthés ici et là servant plus à créer une ambiance, des riffs moins tranchant, des tempi beaucoup moins rapides qu’auparavant et surtout une volonté de rendre leurs morceaux bougrement accrocheurs et candidats à des diffusions radio .. et pour le coup, les anglais avaient plus que rempli leur contrat, car force est de renconnaitre l’efficacité des 9 titres aux mélodies addictives sur les « Private Property », « Parental Guidance », « Hot for Love ». Les anglais savaient toujours légérement accélerer le tempo comme au bon vieux temps comme sur « Locked In » dans lequel le boulot fait avec les guitares-synthé prenait son sens et rajoutait un plus indéniable au titre. Mais là où le groupe allait se montrer le plus fort était sur les 2 pièces épiques et envoutantes de l’album : tout d’abord sur « Turbo Lover » … avec cette montée en puissance progressive démarrant dans une ambiance synthétique, futuriste, inquiétante mais aussi charmeuse qui je suis sûr, choqua les fans à l’époque … pour finir 35 ans plus tard comme un incontournable des concerts du Priest avec ce refrain imparable … et que dire de ce « Out In The Cold » qu’on aurait envie de détester à cause des ces claviers omniprésents arrivant à nous séduire. Les anglais nous proposaient une nouvelle lecture de leur heavy metal, différente, foncièrement moins brutale mais tellement passionnante, originale et au final nous embarquant par ses atmosphères glaçantes arrivant à créer un nouvel univers musical. L’un de mes titres préférés du groupe sans hésiter ..et depuis 35 ans.
Ensuite tout n’est pas parfait dans cet album étonnant, comme ce « Wild Nights, Hot & Crazy Days » qu’on croirait sortir du « Fly On The Wall » d’AC/DC mais en moins inspiré (écouter ces guitares rappelant l’opus des australiens sorti 1 an auparavant) .. mais le groupe finissait de la plus belle de façons avec le très réussi « Reckless » au riff si bien trouvé, cette mélodie au chant d’Halford parfaite pour un brûlot digne des meilleurs titres du groupes des albums précédents … et qui faillit se retrouver sur la B.O de Top Gun .. (le groupe refusa car le titre n’aurait pas pu figurer sur « Turbo » .. mais Halford regretta ce choix par la suite car cela aurait permi au groupe d’avoir une énorme exposition médiatique vu le succès fulgurant du film au box office mondial).
« Turbo » choqua son monde à sa sortie, un peu comme le « Somewhere In Time » de Maiden mais la qualité des titres et l’intelligence avec laquelle ces nouveaux sons avaient été incorporés dans la musique des anglais faisait qu’on ne pouvait que saluer la démarche et reconnaitre la qualité indéniable de l’album. Un disque qui a eu une « seconde vie » durant les décennies suivantes et que bon nombre de fans considèrent maintenant comme l’un des meilleurs albums du groupe, moi le premier, le préférant sans hésiter à tout ce que le groupe a sorti ces 30 dernières années.
Un très très bon album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review