METALLICA : « The $5.98 E.P. – Garage Days Re-Revisited » (c) 1987

METALLICA : « The $5.98 E.P. – Garage Days Re-Revisited » (c) 1987

The $5.98 E.P. - Garage Days Re-Revisited
Catégorie:
Publié: 21/08/1987
Il fut une époque où les groupes ne chomaient pas. METALLICA avait déjà sorti 3 albums studios de 1983 à 1986, parcourut le monde entier pour donner des concerts et voilà que leur maison de disques les pressait déjà pour le prochain. A peine remis d’une année 1986 éprouvante avec la disparition tragique de Cliff Burton, le groupe avait déjà rapidement enchainé la suite de leur tournée au Japon puis Europe début 1987 que déjà se profifait une participation aux prestigieux Monsters Of Rock à Castle Donington en août 1987, quelque chose qui ne se refuse pas surtout quand le groupe vénère la Perfide d’Albion, berceau de la NWOBHM dont ils sont fans. Pour promouvoir et profiter de cette escapade anglaise, leur nouvelle maison de disques (une major) souhaitait sortir quelque chose de nouveau mais l’état d’avancement de composition de prochain album étant juste à ses balbutiements (le groupe n’avait qu’une démo de « Blackened »), le groupe décida d’enregistrer des covers de groupes les ayant influencés, et qu’ils jouaient à leurs shows. Pas de prise de tête, les Four Horsemen enregistrèrent 5 titres en …6 jours dans le garage de Lars Ulrich, transformé en studio d’enregistrement de campagne par la nouvelle recrue Jason Newsted.
Le nom étrange de ce « The $5.98 E.P. – Garage Days Re-Revisited » venait du fait que le groupe souhaitait que cet EP ne soit pas vendu plus de $5.98 (du reste la version cd changea de nom pour sa version cd aux US … « The $9.98 C.D …. »), le « Re-Revisited » parce que la face B du single « Creeping Death » (1984) s’appelait « Garage Days Revisited » avec les covers de « Am I Evil? » (Diamond Head) et « Blitzkrieg » (de Blitzkrieg).
Alors à quoi pouvait on s’attendre ?
Et bien le moins que l’on puisse dire, c’est que cet enregistrement sonne cru, ultra puissant (ce son de guitares nom de Zeus !!), sans aucune fioriture et c’est ça qui est tellement bon . Et imaginez donc, la basse de Jason se fait sacrément bien entendre .. bref le rêve .. que beaucoup aurait souhait voir reconduit pour « .. And Justice For All » .. mais cela est autre histoire.
L’écoute de ce maxi EP fait un bien fou car il représente tout ce qu’on aime / aimait chez METALLICA … un groupe qui ne fait pas semblant et restant fidèle à ses origines. De la version thrash de la bombe « Helpless » de DIAMOND HEAD, en passant au très lourd « The Small Hour » d’HOLOCAUST et son accélaration soudaine durant le solo à s’arracher le cou, au vicieux et heavy « The Wait » de KILLING JOKE (arrf ce riff !!!) sur lequel la basse de Jason est à la fête .. et puis quel refrain !
Plus étonnante la cover du très bon « Crash Course in Brain Surgery » de BUDGIE dans une version bodybuildée .
Changement de continent pour la dernière piste avec cette double cover de « Last Careless » et « Green Hell » des punks de MISFITS qui continue toujours de nos jours à briser nos cervicales lors des shows du groupe. Des versions bien metallisées et excellentes.
Par contre le fan de Maiden que je suis ne s’attardera pas sur l’intro cacophonique de « Run To The Hills » à la toute fin de l’EP qui me fait saigner les oreilles à chaque écoute ! (la légende dit que Rod avait avalé sa bière de travers à son écoute et avait failli y rester !).
En 25 minutes, METALLICA s’était fait plaisir et avait rendu une copie parfaite et qui avait rassuré les fans et permi de découvrir le son de basse de Jason. Un EP authentique, d’une fraicheur et d’une énergie bien venue comme pour montrer que même signés sur une major, les mecs de METALLICA restaient les mêmes. Cette démarche était tout à leur honneur et permettait également de mettre la lumière sur des groupes anglais (et américains) obsures de la fin des 70s / débuts des 80s en leur rendant un bien bel hommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review