STAR RIDER : « Star Rider » (c) 2022

STAR RIDER : « Star Rider » (c) 2022

Star Rider
Catégorie:
Étiquettes: ,
Publié: 05/11/2022

Décidément nous sommes gâtés cette année avec toutes ces sorties de qualité de jeunes groupes français. Place aujourd’hui aux grenoblois de STAR RIDER sortant ces jours ci leur 1er EP « Star Rider ».
Le 1e contact se fait avec cette bien belle pochette, un ciel étoilé avec une jolie constellation rouge sur laquelle se pose le logo du groupe .. comme s’il chevauchait ces étoiles. Un visuel assez vintage me faisant un peu penser à Star Trek, réalisé par Tristan Diaz que l’on connait également au travers de Woven Hoof et leurs superbes patchs.
Mais place maintenant à la musique et la pochette ne nous ment pas sur la marchandise, car nous voilà replonger dans les 80s avec un heavy speed mélodique avec une pointe de hard US.
Cela démarre à 200km/h avec la basse de d’Alex Renegade (très présente dans le mix de Lenos Aeon) lançant le speed « Give Me Speed (Of Give Me Death ») (clin à la tournée de Maiden de 2003 « Give Me ‘ead ‘Till i’m dead » ? 🙂 ). Les 2 guitaristes (Chainsaw Charly et Läther Deth) moulinent des riffs à la vitesse de l’éclair sur le tempo rapide mené par le batteur Duncan Chamieh pendant que le chanteur Kim Saxx nous dévoile son grain de voix très agréable assez médium mais très énergique et pas haut perché comme cela est souvent le cas dans ce style, et franchement j’apprécie . Cette 1ère speederie me rappelle un peu les speed freaks belges de Speed Queen .
Le riff de leur single « Burning Star » lance ce brulôt mid-tempo bougrement accrocheur et je pense de suite à Motley Crue à l’écoute de riff (« Too Young To Fall In Love ») et cette pédale martelant la grosse caisse à la « Live Wire ». Le refrain est grandiose et une incitation à chanter et gueuler le refrain avec eux.
Un petit break bien vu à 3 minutes survient sur un tempo lent sur lequel un 1er solo de guitare commence, puis le tempo repart de plus bel rythmé avec une seconde salve de soli de 6 cordes. Très bon titre.
Le quintet a les sens du riff accrocheur, c’est évident sur « Out Of The Cave » et porte une attention particulière sur les lignes de chant qui font mouche à chaque fois, soutenu par des choeurs sur un refrain addictif donnant au titre un côté très hymnique !
Les 2 guitaristes se régalent une nouvelle fois avec de sacrés bons soli et mélodies et même harmonies à 2 guitares pendant que la basse nous vrille les oreilles.
Nous voilà déjà au dernier titre .. et quelle tornade !!
« Too Fast To Die » est un hommage non dissimulé à Lemmy et son Motorhead : son titre ne trompe pas, c’est une speederie digne des grandes heures du bombardier, avec le guitariste Chainsaw Charly prenant le micro sur quelques couplets avec une voix très « kilmister », la basse qui claque comme celle de Lemmy, la pédale martelant la grosse caisse sans relache. Que c’est bon .. et en voilà un titre qui va casser des cous en concert !
Et là on se dit … « mais que c’est court, on en veut plus !!! » . Les 16 minutes que durent cet EP passent vite, trop vite … 4 titres, 4 bombes et on peut affirmer que les grenoblois ont tout compris au hard et que le futur s’annonce prometteur pour eux. L’attente de leur 1er LP va être longue ! Décidemment Grenoble nous gâte .. après le très bon album de Sacral Night cet été, Star Rider nous régale et on peut affirmer sans trop se tromper, que le ciel compte désormais une nouvelle étoile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review