SUMERLANDS : « Dreamkiller » (c) 2022

SUMERLANDS : « Dreamkiller » (c) 2022

Dreamkiller
Catégorie:
Publié: 16/09/2022

Ce qui est formidable avec la musique, c’est qu’il n’y a pas qu’une seule façon de l’aborder et heureusement et quelque part logique car quand elle nous touche, nous fait vibrer et des fois nous tire des larmes des yeux, c’est qu’elle arrive à secouer nos émotions et cela n’est pas quelque chose de palpable ou de facilement explicable. Ainsi un album me demandera un bon nombre d’écoutes pour que j’en découvre les subtilités me parlant .. et pour d’autres cela sera instantané. Aucun de ces 2 types de ressenti et d’expérience n’est la meilleure, elles sont juste différentes.
Avec ce 2nd opus de SUMERLANDS, tout est évident et instantané. Dès sa 1ere écoute, cette magnifique musique m’a embarqué et m’a procurré des émotions, me donnant le sourire durant les 35 petites minutes que dure ce « DreamKiller ». Ce hard rock / heavy metal mélodique joué par 3 des musiciens d’ ETERNAL CHAMPION (les 2 guitaristes et le bassiste) est immédiatement accrocheur grace aux mélodies imparables concoctées par les américains et portées par la voix de fou du nouveau chanteur Brendan Radigan au registre incroyable pouvant atteindre des notes inavouables mais heureusement sachant parfaitement doser ses poussées vocales, et ce dès la bombe démarrant le disque « Twilight Points The Way ». Le tempo est enlevé, le riffing nous rappelle la 1ère galette du groupe sortie il y a déjà 6 ans mais le son est bien meilleur et puis cette petite mélodie de guitare durant le refrain, que c’est bon. Alors attention car je vais certainement me répéter tant chaque titre est un petit joyau conjuguant toutes les qualités du groupe comme sur ce superbe « Heavens Above » au tempo plus modéré mais avec un riff qui nous happe instantanément jusqu’au refrain sur lequel nos oreilles se régalent. Ici on entend au loin un léger clavier comme pour rajouter une ambiance mais par contre les soli sont présents mais brefs. C’est l’efficacité des riffs qui prime et ce qui donne cette identité à ce heavy mélodique de SUMERLANDS. Le tempo s’accélère sur la fusée « Dreamkiller » avec Mr Radigan lachant les chevaux et poussant sa voix montrant l’étendu de son talent. Quel chanteur ! Difficile de ne pas headbanguer sur ce titre pourtant très mélodique (arrf ces harmonies à 2 guitares …. du miel !) mais au rythme soutenu. Dans l’ensemble, les chansons sont plus rapides que sur le 1er opus qui aimait souvent alourdir le tempo, néanmoins les américains proposent ici et là des pistes plus calmes comme le magnifique « Night Ride » avec ces couplets sans guitares distordues et avec la superbe ligne vocale chantée par Radigan avant un refrain de touté beauté laissant transparaitre une certaine mélancolie pendant que les guitares heavy sont revenues. Les six cordistes lachent quelques belles mélodies de guitare tout au long de cette vraie fausse ballade . Que c’est beau. Le tempo devient également lent et lourd sur « The Savior’s Lie » inquiétant me rappelant un peu le Black Sabbath de Tony Martin, le solo de guitare a un son étonnant un oriental et toujours ce festival vocal du chanteur qui va en épater plus d’un (moi le 1er !!). Le reste de l’album n’est qu’une succession de hits heavy mélodiques comme ce « Edge Of Time » dont le refrain est addictif et avec un sacré bon solo de guitare et toujours le riff qui tue, le plus rythmé « Force Of A Storm » (présenté avant la sortie de l’album) qui j’aurais bien vu dans la BO de « Top Gun Maverick » .
Ce 2nd LP des américains se termine en beauté avec « Death To Mercy » mené par un riff qui cavale et typique du groupe et tapant dans le mille. Ce groupe a le don à la fois de nous faire taper du pied, sécouer la tête tout en nous faisant chanter leurs mélodies splendides, et c’est vraiment leur grande force, le parfait équilibre.
J’avais adoré le 1er album mais ce « Dreamkiller » le surpasse aisément bien qu’étant assez différent il est vrai, et grandement aidé par une production et un son beaucoup plus clair et moins brouillon, et avec un chanteur d’une division supérieure.
Il serait incompréhensible que ce groupe n’arrive pas à avoir un succès auprès des amoureux du heavy et des mélodies car dans le genre, c’est ce qu’on fait de mieux. Enorme bonne surprise donc, jetez vous dessus sans hésiter !