TYGERS OF PAN TANG : « Ritual » (c) 2019

TYGERS OF PAN TANG : « Ritual » (c) 2019

Ritual
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 22/11/2019
Comme vous pouvez vous en douter, j’affectionne particulièrement la New Wave Of British Heavy Metal .. forcément …mon groupe préféré étant Iron Maiden, je me suis penché sur ce mouvement il y a de très longues années (décennies .. mais cela me vieillit trop !) et je suis en train de faire un constat sur l’état de santé de ce mouvement, et je remarque que ce ne sont pas les « leaders » du mouvement qui ont produit depuis 1 dizaine d’années les meilleurs albums …Même si les albums de Maiden, Saxon sont corrects (joker pour Def Leppard), ils sont loin d’être des perles et d’avoir une inspiration de 1er ordre. Non, il faut aller chercher du côté des groupes plus « obscurs » et moins connus du grand public pour s’apercevoir de l’étonnante vitalité et inspiration dont ils font preuve. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter le dernier Diamond Head brillant, innovant, le dernier Angel Witch (dont j’ai fait la chronique il y a quelques semaines) qui nous replonge au temps de leur 1er album avec une qualité inespérée ou encore le très bon « Still Burning » de Mythra . Et puis il y a Tygers Of Pan Tang qui sont de retour au meilleur de leur forme surtout depuis l’arrivée de leur chanteur Jacopo Meille il y a une dizaine d’années .. et le groupe monte en puissance album après album. « Ambush » était une réussite, « Tygers Of Pan Tang » sorti il y a 2 ans nous avait montré un groupe remonté à bloc avec un disque heavy rock que l’on n’espérait plus d’eux .. et puis là, ils nous sortent ce « Ritual » … et quelle claque, quelle surprise aussi car le disque se veut différent de son prédécesseur, plus aventureux et avec une production/un son ancré dans notre époque, puissant, clair et brillant, moins « vintage ».
Les anglais ont mis en ligne 3 titres excellents, « White Lines » à la fois très accrocheur et rythmé (arff ce riff !), le plus énervé « Damn You! » encore une fois très réussi, heavy à souhait .. et accrocheur (oui, c’est ce terme qui me revient tout au long de l’album !) et le plus soft « Destiny » (quoique le final n’est pas piqué des vers avec la double grosse caisse qui se mèle au jeux !). Mais bien que très bons, il ne s’agit pas des meilleurs titres de l’album … Prenons par exemple « Rescue Me » : il se veut rampant, heavy, la voix de Jacopo Meille brille de mille feux, un soin particulier a été apporté aux choeurs et puis quel refrain sur cette pépite assez sombre avant que les soli explosent. Quel gem !
Dans ce mettre registre inquiétant, heavy, « Spoils of war » est une réussite me rappelant un peu le dernier Diamond Head. Un riff heavy sur un rythme lent, avec un clavier d’ambiance en fond et un final apocalyptique. Le groupe nous surprend …on est loin de l’ambiance plus festive et heavy rock de l’album précédent .. ici le registre est plus sombre, grave, heavy .. et cela sied à merveille au groupe.
Le Tigre sort aussi ses griffes sur plusieurs titres comme que le très NWOBHM « Raise Some Hell » heavy et rapide nous replongeant à l’époque de « Spellbound » ou le très réussi « Art Of Noise », avec cette basse très présente tout le long du morceau et ces riffs sacadés et bien énervés, et qui se déchainent à partir de 3 minutes .. quelle puissance !! Un des titres forts de l’album .. qui nous étonne et qu’on n’attendait pas forcément du groupe.
Le groupe calme le jeux sur 2 titres avec avec classe et sans aucune miévrerie (on est très loin de l’époque peu reluisante des « The Cage » ou « The Wreck Age »), sur le très chouette « Words Cut Like Knives », power ballade qui commence calmement avant que les guitares heavy arrivent à la moitié du titre et sur « Love Will Find A Way », un titre assez mélodique avec toujours des guitares bien présentes.
Mais gardons les 2 meilleurs titres pour la fin de cette chronique, car il s’agit tout d’abord de « Worlds Apart » qui démarre l’album. Une pépite de heavy metal rythmé avec toujours des riffs tranchant comme les lames des dents du Tigre de Pan Tang, cette voix sublime Jacopo Meille et ses lignes vocales tellement bien trouvées (ce refrain ❤ ), ces arrangements vocaux … puis ces soli légèrement orientaux magnifiques. L’autre joyau terminant cette galette, l’épique « Sail On » nous embarque durant quasi 8 minutes sur des mers tortueuses , celles de l’esprit et des difficultés de la vie, imagées et évoquant la nouvelle de Robert Louis Stevenson. Le titre nous montre un groupe au sommet de son inspiration .. rarement le groupe n’avait réussi auparavant à écrire une telle pépite épique, cette progression jusqu’à ce break calme pour mieux repartir avec ces soli .. et puis que dire cette accélaration à 6 min totalement jouissive .. le tempo devient frénétique, les riffs s’entrechoquent sur lesquels des harmonies à 2 guitares se mêlent.
Le constat est sans appel, les anglais viennent de sortir, pour moi en tout cas, leur meilleur album après l’irremplaçable « Spellbound » et l’un des tous meilleurs albums du genre avec le dernier Angel Witch, le dernier Diamond Head et le « Life Sentence » de Satan. L’album précédent était très bon, ce « Ritual » place la barre encore plus haut. Magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review