U.D.O : « Animal House » (c) 1987

U.D.O : « Animal House » (c) 1987

Animal House
Catégorie:
Étiquettes: ,
Publié: 03/11/1987
Avec Iron Maiden, Accept a été l’un des tous premiers groupes de hard à m’avoir fait entrer dans le monde du heavy metal et de la distorsion des guitares et des chants guerriers … J’avais acquis rapidement les 33t des allemands et à peine 2 ans plus tard j’apprenais par l’intermédiaire de Hard Force que le chanteur emblématique du groupe Udo Dirkschneider, avait décidé de quitter le groupe pour continuer une carrière solo. La grosse loose pour le nouveau fan que j’étais ! Le chanteur au treillis militaire prétexait un nouveau matériel musical trop léger et trop mélodique pour sa voix … excuse qui ne m’a jamais totalement convaincu. Toujours est il qu’UDO revint assez rapidement fin 1987 avec un nouveau groupe portant son nom U.D.O composé de jeunes loups allemands dont on retiendra surtout le guitariste Mathias Dieth particulièrement doué et qui démontrera dans les albums suivants son talent de compositeur (en plus de sa grande virtuosité à la six cordes). Pour le coup et à l’époque on ne pouvait qu’être d’accord avec le chanteur tant ce 1er album était heavy, doté d’un son d’une puissance de feu imparable avec ces guitares rythmiques tranchantes et heavy et bien sûr ce chant typique passé au papier de verre. La grosse surprise venait donc des compositeurs de ces 11 titres qui n’étaient personne d’autre que les musiciens d’Accept .. l’ex groupe d’UDO …ceux ci allant même jusqu’à interpréter au complet un titre, « Lay Down The Law » !
On avait vu dans le passé des séparations faites dans des conditions beaucoup moins bonnes !
Pas étonnant que cet album sonne finalement très Accept même si la finesse de jeu de Wolf Hoffmann est ici absente. Ici les titres ne font pas de quartier et pas dans la dentelle et c’est puissant à tous les étages, sur les titres heavy comme « Black Widow » (au passage magnifique solo de Dieth), « Warrior » ou le très martial « Run For Cover » sur lequel une équipe de rugby avait du être invitée pour les choeurs tant ceux ci sont puissants, ou sur l’un des meilleurs titres de la galette, « Animal House ». Mais UDO favorise grandement les speederies d’une efficacité redoutable comme ces « Go Back To Hell » (quel riff d’intro !), « We Want It Loud » ou « Coming Home ». Tout comme sur « Russian Roulette », Udo n’hésitait pas s’aventurer dans un registre bien plus mélodique comme sur la magnifique ballade « In The Darkness » avec sa voix claire et très mélodique (nous interrogeant déjà sur sa version de son départ d’ Accept ….) ou le hit mid tempo très réussi anti-guerre « They Want War » et sa chorale d’enfants.
Ce 1er essai d’U.D.O est une franche réussite et mon disque préféré du groupe, grace à des compos en béton armé dotées d’une accroche faisant mouche à chaque fois, un sens du riff évident interprété par un Mathias Dieth révélation de cet opus.
Le heavy metal allemand pouvait compter sur ce nouveau quintet disposé à faire parler les riffs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review