IRON MAIDEN : « A Real Dead One » (c) 1993

IRON MAIDEN : « A Real Dead One » (c) 1993

A Real Dead One
Catégorie:
Publié: 18/10/1993

Etrange période, triste année aussi pour les fans de la Vierge de fer comme moi qui devions nous remettre de la défection de Bruce Dickinson du poste de chanteur du Dinosaure du heavy metal anglais. L’annonce de son départ avait déjà quelques mois et la sortie de 2nd volet live avait un goût amère, et même si chaque sortie discographique de Maiden était pour moi un événement en soi, cette fois là, elle n’avait pas la même saveur car étant comme un témoignage postune de l’ère Dickinson dans Maiden. Certes ce live possède un certain charme grâce notamment à l’inclusion de titres plus joués depuis longtemps par le groupe et enregistrés durant la tournée d’adieu de Maiden avec Bruce courant 1993 comme le génial « Where Eagles Dare » (sur lequel Bruce est impérial ..mais dommage qu’il s’agisse d’une version écourtée du titre), « Prowler », « Transylvania » et « Remember Tomorrow » (quelle surprise à l’époque d’avoir vu ces 3 titres fantastiques ré-intégrés dans la set list du groupe).
Comme son prédécesseur « A Real Live One », ce live est composé de titres enregistrés dans diverses villes, et forcément cela nuit un peu à la cohérence de l’ensemble même si l’enchainement se veut assez fluide. Je n’ai jamais été fan de ce genre de live mais bon, au moins, il n’y a pas de fade-in fade-out en début et fin des pistes.
En plus des raretés mentionnées plus haut, on retrouve les classiques joués à l’époque par le groupe, à savoir les « The Trooper », « The Number Of The Beast », « Iron Maiden, « 2 Minutes To Midnight », « Run To The Hills », « Sanctuary », « Running Free » enregistrés en 1992 et 1993, et bien sûr le génial « Hallowed Be Thy Name » capté à Moscou en Juin 1993 (1ère fois que le groupe allait jouer en Russie). Et oui vous aurez bien noté l’absence de « Wrathchild » … qui avait été gardé pour la face B du single « Hallowed …. » (de même que « Wasted Years » qui était absent de « A Real Live One »). Bref une track-list fait pour les fans de la 1ère heure du groupe qui n’avaient pas forcément trouvé leur compte sur le 1er volet ne contenant que des titres post-1984.
Un mot au sujet du son et la prod de Steve Harris … on dira qu’elle est correcte .. mais on est très loin de « Live After Death ».. le son est très (trop) cru, manque cruellement d’ampleur et la voix de Bruce semble souvent étouffée. Avec le départ de Martin Birch en tant que producteur de Maiden, j’ai toujours eu l’impression que la prod et le son des disques de Maiden avait clairement retrogradé de division. .. et c’est ce sentiment que j’ai à chaque fois que j’écoute ces 2 lives et le « Live At Donington »…qui n’ont pas une prod digne d’un groupe de la stature de Maiden.
Enfin un dernier mot sur la pochette : elle est vraiment très réussie et cela faisait tellement plaisir de revoir Riggs reprendre le pinceau après une pochette de « Fear Of The Dark » pas des plus réussies. L’album comportait également l’arbre généalogique du groupe pour notre plus grand plaisir.
Un live correct, mais ce n’est certainement vers lui que je dirigerais les nouvelles personnes souhaitant découvrir le groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review