STILL SQUARE : « Laisser les rêver » (c) 2010

STILL SQUARE : « Laisser les rêver » (c) 2010

Laisser les rêver
Catégorie:
Étiquettes: ,
Publié: 10/03/2010

1985 … Rappelez-vous … Tout fan de heavy-metal approchant la quarantaine vous dira que c’était l’année « dorée » pour notre musique favorite, quand les groupes de metal à « l’européenne » étaient au zénith de leur gloire, quand les fans vêtus de perfectos en cuir et de ceintures cloutées n’hésitaient pas à se déplacer en masse à l’occasion de chaque concert de hard rock qui se transformait en une messe, véritable communion entre les groupes et leur public.
Il en était de même avec les groupes français tels VULCAIN, SATAN JOKERS, SORTILEGE et les trop méconnus SQUARE qui nous régalèrent les cages à miel avec leur excellent « Rock Star » et ses pépites telles « La Cible » et le chantant titre éponyme de l’album.
Et bien avec ce « Laissez-les rêver », vous n’avez qu’à fermer les yeux et vous vous retrouverez plongés en 1987, année durant laquelle le groupe aurait du confirmer son statut d’espoir de la scène métallique française et sortir son second album. Mais le destin en voulut autrement….
Pour leur grand retour, le groupe a fait évoluer son nom en STILL SQUARE affirmant ainsi son souhait de reprendre les choses là où il les avait laissées 23 ans plus tôt. Sa musique n’a guère changé et pour cause, les titres de l’album ont été composés entre 1982 et 1987 et auraient du apparaître sur le successeur à « Rock Star » en 1987. Nous découvrons donc ces titres en … 2010 et nous avons toujours droit à du bon heavy-rock influencé par des groupes tels ACCEPT, dont on retrouvera d’ailleurs des similitudes dans le riff de « Passe Ton Chemin » évoquant celui de « Starlight » ou dans l’excellent riff de « Manoir Hanté ».
Le groupe a même intitulé l’une des chansons, excellente au demeurant, « Accepte ». Coïncidence ou hommage ? En tout cas, la magie et la qualité du groupe qui nous avaient fait adorer son premier album sont toujours là, mises en valeur par une production et un son actuel.
Le groupe est toujours capable de composer des mélodies imparables, chantées par la voix toujours aussi excellente de Guy Hoc (comment a-t-il fait pour garder exactement la voix d’il y a 25 ans ?) qui m’avait fait de suite adorer ce groupe : « Pour Dieu et le Roi » est à cet égard une véritable réussite mise en relief par de très jolis chœurs.
A noter également le travail des deux guitaristes qui enchainent soli et harmonies à 2 guitares du plus bel effet comme sur le brûlot « Condamnés ». S’il fallait résumer le message du groupe en 2010, ce serait celui évoqué dans leur « Laissez-les rêver », hymne au rassemblement des fans de heavy-rock sans artifice et destiné à s’éclater ensemble le temps d’une soirée et d’un concert.
Autre témoignage des ’80s, la très belle ballade « Maitresse d’un soir » où arpèges de guitares, basse et voix tissent une très belle toile sonore.
Certains pourront trouver cette chanson trop convenue, mais pour ma part la mélodie, la splendide voix de Guy Hoc (quel grand chanteur !!!) et la partie musicale avec ses harmonies à 2 guitares me font craquer et me replongent dans ma jeunesse. La galette se termine de la plus belle des façons avec le brûlot speedé « Le titre » qui devrait faire un carton sur scène.
Bref, ce second album tant attendu (23 ans quand même !) de STILL SQUARE ne décevra pas les fans de heavy typé  ’80s et devrait également permettre au groupe d’acquérir de nouveaux admirateurs tant ses chansons sont accrocheuses et de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review