HIGH SPIRITS : « Hard To Stop » (c) 2020

HIGH SPIRITS : « Hard To Stop » (c) 2020

Hard To Stop
Catégorie:
Publié: 31/07/2020
Suivant de prêt les scènes underground métalliques depuis un grand nombre d’années, et plus particulièrement ce qui touche au hard et au heavy metal old school , je dois dire qu’elle est d’une très grande richesse et certains acteurs / groupes m’ont marqué plus que d’autres, pour bien sûr leurs talents de musiciens, la qualité de leur oeuvre mais aussi pour leur activisme, leur foie réelle dans leur musique, dans la scène musicale dans laquelle ils évoluent, leur combativité, leur acharnement à ne pas lacher le morceau et au contraire à se battre tous les jours. Je pense bien sûr à Official Blaze Bayley mais aussi au clan Appleton et Absolva, à Jarvis Leatherby et son Night Demon et aussi à Chris Black et son high spirits (et aussi ses autres groupes comme Dawnbringer, Superchrist ….).
Et aujourd’hui, c’est sur High Spirits sur lequel je vais m’attarder. Il s’agit sans aucun doute de la plus grande réussite du multi-instrumentiste originaire de Chicago. Avec une carrière de déjà plus de 10 ans, ce groupe a sorti 3 albums studios, un grand nombre de 7 », de EP et s’apprête à sortir un nouvel album, « Hard To Stop ». Chacune des réalisations des américains a été une bouffée de fraicheur dans un paysage musicale inondée de plus en plus par des produits (sic) formatés et ne respirant pas franchement la sincérité. « Another Night In The City » fut à cet égard une merveille de hard heavy mélodique. 10 ans après sa sortie, cet album reste encore pour moi l’un des meilleurs albums de hard de ces dernières décennies. Son successeur avait marqué le pas mais « Motivator » avait démontré qu’on pouvait toujours compté sur Black .
En 2020, après une longue attente de plus de 4 ans, High Spirits revient plus fort que jamais avec un « Hard To Stop » absolument fantastique .. et je pèse bien mes mots. Chris Black avait hésité à remettre le couvert, le musicien ne sortant des albums pas par nécessité contractuelle ou financière, mais seulement s’il estime avoir des « choses » à dire musicalement parlant, et intéressantes bien entendu. Il n’a du reste pas hésiter à mettre fin à Superchrist et Dawnbringer pensant avoir fait le tour du sujet avec ces 2 groupes.
Et bien en a pris au Professor Black tant ce nouvel album est riche, passsionnant et inspiré. Oui, le musicien avait encore plein d’idées intéressantes à mettre en musique.
9 titres, 35 petites minutes … mais que c’est bon. L’ensemble est un peu plus énervé que d’ordinaire, mais ce qui rend cette galette si attachante est que chacune des 9 pistes possède ce petit truc accrocheur, un riff, un thème de guitare, une mélodie qui le rend unique et qu’on mémorise instantanément … marque des grands albums.
Ainsi comment résister à ce brûlot speed servi en entrée qu’est « Since You’ve Been Gone » ? Le riff et la mélodie sont addictifs comme pas possible.
Et cette mélodie de guitare qui introduit « Restless » … pas de doute Chris Black sait toujours y faire pour nous mettre dans sa poche .. et le titre est à l’avenant, d’une efficacité redoutable .. et on se dit que cela aide bien de savoir écrire des vraies chansons !
Sur  » Face to Face », le riff se veut heavy et entêtant , sur « Hearts Will Burn » le rythme s’accélère un peu malgré un petit break surprenant et calme mais bien trouvé.
Le groupe surprend avec un côté plus pop sur le très réussi « Voice in the Wind » avec au début du morceau une voix grave surprenante de Black .. une 1ère pour lui mais qui sied à merveille à ce titre mélodique et magnifique, ces harmonies de guitares nous rappelant forcément Thin Lizzy.
Je trouve l’ambiance sur cet album un peu plus sombre que sur les précédentes offrandes de High Spirits, avec plus de mélancolie mais cela va à merveille au groupe .. comme sur le magnifique « All Night Long » d’une humeur noire, rythmé, gavé de twin guitares belles à pleurer, ces accélérations rythmiques jouissives, cette section basse / batterie qui balance …. l’un des meilleurs titre de l’album assurément.
Le riff de « Midnight Sun » me rappelle un peu le Accept de la grande époque à la sauce High Spirits .. et ça le fait. Il s’agit d’un titre assez ancien du groupe qui n’était sorti qu’en version démo sur l’EP « 2013 » … et je trouve cette nouvelle version vraiment géniale, vraiment supérieure à sa version démo. Le titre prend une nouvelle dimension.
El Professor appuie sur le champignon sur le speed « Now I Now » excellent avec un riff un peu punky et peu changeant .. agrémenté par des mélodies de guitare ici et là … que c’est bon … sans pause « We Are Everywhere » enchaine directement … un mid tempo néanmoins rythmé avec une ligne mélodique vocale magnifique, toutes ces harmonies et mélodies de guitares véritable miel pour nos oreilles … l’album se termine de la plus belle des façons.
Un mot également sur le son et la prod de ce « Hard To Stop » .. car sa qualité, son côté organique, très dynamique joue un très grand rôle dans le rendu final du disque. Jamais le groupe n’avait eu un tel son .. avec une section rythmique si bien en place et mise en valeur. A noter que tous les instruments ont été joués sur l’album par … Chris Black … ce qui est juste hallucinant … Quand je vous dis que le Professor est un surdoué du hard !
Ce 4eme album de High Spirit est une réussite totale de la 1ère à la dernière note. Tous les titres sont au même niveau … et le niveau est ici au top. Certainement le meilleur disque des américains avec « Another Night … », et me concernant, l’album est déjà dans mon top 5 de l’année.
Si vous êtes fans de hard, vous ne pouvez pas passer à côté de ce joyau de hard/heavy à l’ancienne mais dégageant tellement de fraicheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review