IRON MAIDEN : « Run To The Hills » (c) 1982

IRON MAIDEN : « Run To The Hills » (c) 1982

Run To The Hills
Catégorie:
Publié: 12/02/1982

1981 …. le monde semblait être aux pieds de Maiden …les anglais jouaient en tête d’affiche dans tous les pays européens, remplissaient le mythique Hammersmith Odéon de Londres, étaient devenus la coqueluche des japonais leur rendant hommage avec le mythique « Maiden Japan », étaient invités à bon nombre de festivals européens et réussissaient une percée aux US bien aidés par leur tournée en 1ere partie de Judas Priest. Le groupe semblait invincible … mais coup de tonnerre fin septembre 1981, le groupe annonçait le limogeage de Paul Di’Anno et l’arrivée d’un petit nouveau, Bruce Dickinson, qui chantait encore dans Samson le mois précédent … La nouvelle avait de quoi inquiéter les fans tant Di’Anno avait une signature vocale et une telle personnalité semblant indissociables de Maiden.
Et pourtant ….. les 1ers shows de Maiden avec Bruce en Italie en octobre 1981 puis au Rainbow de Londres montrèrent rapidement que le rouquin avait du talent et une sacrée détermination pour pouvoir s’imposer .. et aussi une voix de folie qui allait permettre à Maiden de passer un cap et de pouvoir envisager d’autres horizons musicaux.
Et ce 1er singe « Run To The Hills » fit taire tous les raleurs tant ce brûlot était réussi, accrocheur comme pas possible avec son intro de batterie / guitares entrée dans la légende du hard, ce rythme galopant rappelant la charge des tuniques bleues massacrant les indiens, ce refrain légendaire sur lequel s’époumoneront des milions de fans durant les décennies à venir, ce break de basse d’anthologie puis cette « montée » vocale de Bruce finissant par un cri de folie nous défonçant les oreilles. Maiden venait de pondre un hit interplanétaire, le genre de morceau référence que tous les groupes rêvent d’avoir dans leur disco. Les paroles de ce single montraient un Maiden engagé et faisant une critique de la guerre et du massacre des indiens par les américains : dans le 1er couplet, Bruce se met dans la peaux des indiens et dans le suivants dans celle des tuniques bleues bourreaux des indiens.
Et la sauce prit de suite, le single faisant une entrée fracassante dans les charts anglais à la 7ème place (la 1ère fois qu’un single de Maiden entrait dans le Top 10 UK), préparant le terrain pour l’album à venir « The Number Of The Beast » qui allait s’emparer de la 1ere place des charts ! A ce jour, le single « Run To The Hills » s’est vendu à plus de 200.000 exemplaires en Angleterre.
Dans la biographie officielle de Maiden, le groupe rappelle que leur producteur Martin Birch avait poussé dans ses derniers retranchements le p’tit nouveau Bruce lors de l’enregistrement du chant de ce single, le faisant refaire des dizaines de fois ses parties vocales, jusqu’à l’épuisement (au plutôt jusqu’à ce que tout soit parfait).
Ce single comportait un autre titre en face B, et pas des moindres car s’agissant d’un inédit qui n’allait pas figurer sur l’album, « Total Eclipse ». Sa non présence sur l’album est toujours une énigme et les différentes tentatives d’explications de la part du groupe n’ont jamais convaincu personne … un loupé car ce titre est absolument génial, avec ce riff heavy et redoutable véritable incitation à headbanger comme un malade ..et puis ce chant halluciné de Bruce atteignant des sphères stratosphériques !
Et bien entendu, on ne peut pas oublier cette pochette de fou concoctée par un Derek Riggs au sommet de son talent avec ce combat de titans, entre Eddie et le Diable entourés par une cohorte de bestioles semblant venues des enfers ! Une pochette qui aurait du / pu servir pour l’album. Un chef d’oeuvre du dessinateur et l’une de mes préférées.
Avec ce single, Maiden amorçait sa conquète finale du monde et marquait à jamais l’histoire du rock.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review