DEF LEPPARD : « Hysteria » (c) 1987

DEF LEPPARD : « Hysteria » (c) 1987

Hysteria
Catégorie:
Genre:
Publié: 03/08/1987
L’album « Hysteria » de Def Leppard sortait le 3 août 1987.
Et quel album, qui a marqué et aussi divisé les fans à l’époque.
Je me rappelle parfaitement de cette période, l’année qui avait précédé sa sortie, puis tout l’énorme buzz à sa sortie … l’album qui avait couté le plus d’argent, celui dont la gestation avait pris le plus de temps (4 ans), le 1er depuis l’accident tragique de Rick Allen qui avait perdu un bras. Sans compter les divers rebondissements, changement de producteur etc ….mais début août 1987 il était bel et bien là … Il avait été précédé par le single « Animal ». Je me rappelle très bien sa 1ère diffusion sur les télés françaises, cela avait été dans le mini journal de Patrice Devret ! Déjà on pouvait entendre la production hyper travaillée et léchée sur ce titre, les choeurs à plusieurs voix … très bon mais différent, moins foncièrement hard rock.
Je m’achetais donc le 33tours à sa sortie … et effectivement l’album était différent des 3 premiers … on s’éloignait dans l’ensemble du hard rock du groupe, même si certains titres le restaient quand même (« Run Riot » ou le génial et épique « Gods Of War »). Les sonorités étaient plus rock au sens large, moins distordues et plus radio friendly mais je trouve que malgré cette volonté affichée de s’ouvrir à un autre public que celui de la bulle hard rock, l’album possédait (et possède toujours) un son bien à lui, fourmillant d’idées, de sonorités comme sur les génieux « Women » et « Rocket ». On y entend plein de sons de guitares différents, le boulot fait sur les différentes couches de voix est hallucinant et réussi. On entend clairement l’énorme masse de travail que chaque piste avait du nécessiter, visant la perfection. Tout ce travail dans le son n’avait pas été réalisé en vue de produire un disque hyper formaté (à l’inverse de son successeur …) mais un disque sur lequel chaque chanson a son ambiance, un univers musical et des arrangements collant parfaitement à l’humeur du titre. La ballade « Hysteria » est à ce égard magnifique, le titre / hit « Pour Some Suger On Me » est fait pour être repris en stade, « Gods Of War » a une ambiance plus sombre et grave et c’est pareil pour tous les titres.
Le groupe ne réussira jamais à réiterer un tel exploit et une telle perfection (et ce ne sera pas faute d’avoir essayer), comme en témoignent les pétards mouillés « Adrenalize » et « Euphoria ».
Alors oui, le hard rock burné des 2 premiers albums est loin mais cela n’enlève en rien à la qualité irréprochable de « Hysteria », d’une classe incroyable et qui a marqué toute une génération de fans et de musiciens, se vendant à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde (dont plus de 12 au US !), avec une tournée marathon de plus de 2 ans, avec pas loin de 240 shows (et oui 50 de plus que le World Slavery Tour de Maiden !!) avec pour la toute 1ère fois une scène centrale (bien avant les Metallica & co) dont reste le magnifique témoignage vidéo « In Round In Your Face ».
Je reste un grand fan de hard rock et des 1ers disques du groupe, mais j’avoue toujours prendre un grand plaisir à réécouter cet abum de temps en temps.
Un classique de rock un peu burné mais sophistiqué, unique dans son genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review