COLTRE : « Under The Influence » (c) 2020

COLTRE : « Under The Influence » (c) 2020

Under The Influence
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 09/02/2020
L’un de mes plus grands plaisirs et qui me procure un immense bonheur, c’est de découvrir des nouveaux jeunes groupes très talenteux … et la chance que j’ai, c’est que cela arrive très souvent ….Celui qui a osé dire ou écrire « Rock Is Dead » peut aller séjourner dans un hospice, car jamais le hard n’a été aussi vivant. C’est ce que l’écoute de ce 1er EP des anglais de Coltre me procure … la musique de ces londoniens me donne le sourire, de la joie et me replonge dans le meilleur de la NWOBHM lorgnant du côté des groupes les plus « épiques » et sombres du mouvement comme Angel Witch … et notamment sur cet excellent 1er titre « Lambs To The Slaughter » qui nous embarque durant plus de 7 minutes dans une cavalcade menée par des riffs heavy et entrainant, cette section rythmique en acier trempée, ces mélodies de guitares ici et là, ce chant me rappelant celui de Kevin Heybourne … puis ce break bien senti à 5 min très maidennien tout comme le son parfait qu’on croirait sorti de « Powerslave » et qui rajoute au plaisir de l’écoute et étant à mille lieux des prod modernes actuelles sans aucune dynamique. Les twins guitares pointent leur nez à la fin du titre avec un basse qui galope, le batteur nous régalant avec des roulements de toms… mais quel titre ! Je suis déjà à genou avec ma guitare en carton !
Pas le temps de respirer que mes enceintes crachent le riff diaboliquement accrocheur de « Crimson Killer », sur un tempo enlevé … et ce refrain venimeux et d’une efficacité redoutable. On se dit que ce n’est pas possible, que ce groupe est composé de vieux briscard des 80s ayant sévi à Londres durant la NWOBHM tellement leur musique respire cette époque, et surtout le meilleur de ce mouvement .. mais non les musiciens sont bien des « gamins » .. et ils ont tout compris. Si on est fan de ce mouvement, on ne peut devenir fan de ce groupe.
Après ces 2 titres absolument géniaux, le groupe se la joue plus « facile » avec le titre « Fight » un peu moins sombre et plus mélodique mais la qualité est encore bien au rendez vous avec des twin guitares bien en place, un petit air de Thin Lizzy mais pas trop présent.
Mais là où le groupe excelle, c’est lorsqu’il se lance dans des pièces épiques en mode cavalcades, intrigantes, sombres comme ce pavé de plus de 9 minutes qu’est « Plague Doctor » … on pense de nouveau à Angel Witch avec un petit air du vieux Metallica dans les couplets … Impossible de résister à ce riff, à ce chant agressif et mélodique, menaçant. On ressent la rage dans le chant de Marco Stamigna et dans les riffs .. puis à 3 minutes les 2 guitaristes assénent des soli faisant mouche et toujours mélodiques enchainés avec ces harmonies à 2 guitares qu’on adore … puis surprise à 3 minutes un orgue fait son apparition donnant un côté très Deep Purple à la musique (un peu comme l’avait fait Angel Witch à la fin du superbe « Sorcerer ») …. puis le tempo s’accélère une dizaine de secondes débouchant sur un break calme avec seulement quelques arpèges de guitares et un chant plaintif avant que la cavalcade de riffs ne reprenne … Mais quelle claque !!
Ce 1er EP jusque là m’a totalement convaincu et m’a balancé une bonne série de mandales … et que dire de la dernière piste .. instrumentale, « On The Edge Of The Abyss » … Le début et les 1ers riffs me rappellent le « Losfer Words » de Maiden mais ici le titre change de rythme à plusieurs occasions pour laisser les 2 guitaristes exprimer leur talents avec des soli de toute beauté. Un instru très entrainant où l’on ne s’ennuie pas une seconde.
En 6 titres et 33 minutes, cet EP (pour certains groupes, il s’agirait d’un album !) des anglais de COLTRE (en italien veut dire « couverture ») ont réussi un véritable tour de force en remettant au goût du jour le meilleur du côté osbur de la NWOBHM en y insufflant la fougue de leur jeunesse et leur talent de composition et d’interprétation.
Une des grosses surprises de cette année 2020 me concernant, et je ne peux que vous conseiller de vous procurer cet EP (dispo en 12 » et cd chez Dying Victims Productions).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review