IRON MAIDEN : « Maiden Japan » (c) 1981

IRON MAIDEN : « Maiden Japan » (c) 1981

Maiden Japan
Catégorie:
Publié: 14/09/1981

Cela sembre être il y a une (from hell to) éternité cette campagne japonaise couronnée de succès. La carrière professionnelle de Maiden n’était lancée que depuis un peu plus d’un an, les anglais n’avaient que 2 albums sous le bras dont le petit dernier sorti à peine quelques mois auparavant et déjà leur manager voulait donner un coup de boost à leur carrière en marquant le coup du disque d’or obtenu pour le 1er album au pays du Soleil Levant, ainsi qu’une tournée triomphante, voulant donner aussi un écho non feint au célébre « Made In Japan » de Deep Purple 9 ans auparavant.
Et ce mini LP live fit son petit effet, rencontrant le succès au Japon mais aussi un peu partout dans le monde, redonnant également un coup de boost aux ventes de « Killers » et sortant peu de temps avant l’annonce du départ de Di’Anno. Quelques dates furent montées du reste en Angleterre et en Italie pour présenter le nouveau chanteur et également promouvoir ce « Maiden Japan ».
Ce maxi 45t, à la pochette magnifique avec ce Eddie ayant tronqué sa hache contre un sabre de Samouraï, ne comportait que 4 titres (pour la version européenne/japonaise) et 5 pour sa version US (avec « Wrathchild » en plus) .. ce qui avec le recul peut sembler léger pour ce 2nd témoignage live du groupe (après le Live+One et des faces B de singles) mais le but du groupe n’avait jamais été de produire un live complet, estimant que le moment n’était pas encore venu et qu’il leur fallait un répertoire plus étoffé pour sortir un live longue durée. Musicalement, le groupe était au top, on ressent leur rage et leur envie d’en découdre et c’est ce qui rend cet EP si attachant avec 2 titres témoignant à la fois du côté brutal et heavy de leur musique (« Killers » et « Running Free ») et leur envie d’enrichir leurs chansons et d’explorer d’autres horisons (« Remember Tomorrow » et « Innoncent Exile »). Cet EP représentait la parfaite carte de visite du groupe tel qu’il était à cette époque : sauvage, doué et plein d’envies.
On pourra s’étonner de la non présence de Martin Birch derrière la console, certainement non disponible à l’époque.
Les petits malins auront certainement dégoté une version cd s’appelant également « Maiden Japan » croyant acquérir une version compléte du show .. mais attention cela n’a rien à voir car l’EP officiel a été enregistré le 23 mai à Nagoya tandis que le cd (bootleg au passage et donc non officiel) le 24 mai à Tokyo. A noter également une version vénézuélienne extrêmement rare sortie en 1987 avec une pochette différente et pour le moins étonnante montrant Eddie tenant la tête de Di’Anno décapité !
« Maiden Japan » est un indispensable pour tout fan de Maiden mais aussi de heavy metal qui se respecte, un des rares témoignages live officiel du groupe avec Paul Di’Anno sur micro-sillions et marquant la fin d’une époque pour le groupe du East End.
Historique et indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review