NIGHT DEMON : « Cursed Of The Damned » (c) 2015

NIGHT DEMON : « Cursed Of The Damned » (c) 2015

Cursed Of The Damned
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 14/01/2015
En parlant de … Night Demon .. (comment ça encore ?) petit retour sur leur 1er album « Cursed Of The Damned » sorti en 2015. Je peux comprendre l’agacement de certains, de voir le groupe très souvent dans l’actualité ces dernières années mais pour d’autres, comme moi, cela est le pied tant la musique du groupe, leur attitude et leur envie d’y arriver, de faire revivre cette flamme des années 80s tellement vive et sincère me touche … et je ne peux qu’y adhérer à 200%. Alors oui on avait déjà des groupes surfant sur ce revival 80s comme Enforcer (le très bon « Diamonds »), White Wizard (« High Speed GTO »), Striker ou Cauldron … mais aucun d’entre eux n’avait un leader avec une telle volonté et surtout une mise en oeuvre totale pour faire avancer les choses pour son groupe .. et pour la musique qu’il adore, le heavy metal. Oui Jarvis Leatherby est un personnage unique et habité par une passion peu commune mais la grosse différence avec la plupard des fans, c’est qu’il agit vraiment pour notre scène et est devenu un membre hyper activiste du milieu underground heavy metal … à la fois leader de Night Demon, bassiste de Cirith Ungol (et à l’origine de la reformation du groupe), chanteur de Jaguar à l’occasion, tour manager de Satan, booker de Visigoth, organisateur du festival Frost & Fire (version US .. mais aussi une version UK). Et on l’adore surtout parce que son Night Demon est une machine infernale sur scène dégageant une énorme énergie communicative avec tellement de passion.Et sur disque, le groupe nous a gaté avec un 1er EP remarquabe et 2 très bons albums dont ce « Cursed Of The Damned ». Le trio américain a un son particulier reconnaissabe rapidement avec la basse très présente et mise au 1er plan, une unique guitare bien heavy .. comme le montre le 1er titre véritable brûlot rapide, « Scream In The Night » avec cette mélodie du guitare accrocheuse sur fond de riffs effficaces et le chant de Jarvis à la fois mélodique et agressif .
Dès le 2nd titre donnant le nom à l’album, le groupe nous distille un titre heavy mid tempo inquiétant avec une mélodie et un refrain qui ne fait aucun prisonier. Ces 2 titres résument ce que le groupe va nous servir tout au long de l’album, des cartouches rapides et énergiques comme « Full Speed Ahead », « Heavy Metal Heat » , « Run for Your Life » dont les mélodies font mouche, et de l’autre des morceaux plus épiques, heavy comme le fantastique « The Howling Man » devenu l’un des hymnes du groupe joué à chacun de leurs concerts, avec ce break magnifique et tellement beau ou encore le final « Save Me Now » accrocheur en Diable (mais quel refrain !) avec cette mélodie de guitare excellente.
Le groupe sait écrire des vrais titres, avec des riffs à la fois heavy mais aussi très accrocheurs, des refrains qui s’incrustent dans votre cerveau pour y rester …et le tout avec toujours une énergie folle . Les titres sont faits pour être joués en concert et cela s’entend. La NWOBHM n’est jamais loin, on pense ici et là à Diamond Head, mais Night Demon a su y laisser sa marque de fabrique .. et on reconnait la musique du groupe dès les 1ères notes. Pour un 1er album, les américains faisaient fort et s’imposaient comme l’une des sérieux espoirs de la scène heavy … et le futur allait le confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review