IRON MAIDEN : « Dance Of Death » (c) 2003

IRON MAIDEN : « Dance Of Death » (c) 2003

Dance Of Death
Catégorie:
Publié: 08/09/2003

Comme le temps passe vite … imaginez donc … le « Dance Of Death » d’IRON MAIDEN sortait le 8 septembre 2003 … soit il y a 17 ans. C’est comme si c’était hier. Je me rappelle très bien la grosse attente et les espoirs qu’il y avait avant la sortie de cette galette faisant suite au génial « Brave New World » qui avait remis le groupe sur les rails avec le retour providentiel de Bruce Dickinson et d’Adrian Smith. Et ce retour c’était fait dans les meilleures conditions avec un album vraiment magnifique. Et comme pour mieux parfaire cette année 2003, le groupe s’embarquait au printemps 2003 dans une tournée best of « Give Me Ed Till I’m Dead » (ambigu hein 😂…sacrés Maiden !!) qui voyait le groupe revisiter à la fois son passé des 80s (arrf ce début de show imparabale avec notamment « Hallowed .. » joué dès le début du concert !!) et les années plus récentes incluant même des titres de l’époque Blaze … et oh suprise, un nouveau titre qui figurerait sur le nouvel album, « Wildest Dreams » … et là déjà la grimace ….Le titre (1er single de l’album) a beau être entrainant … il n’est pas du tout enthousiasmant. Nicko a beau s’exciter à la fin du titre sur sa grosse caisse (quelle rapidité au passage et sans double grosse caisse !), je n’ai jamais réussi à accrocher à ce titre avec ce refrain si quelqueconque et pas du tout accrocheur. Peut être cette ambiance plus hard rock que heavy ..je ne sais pas mais on est très loin de la qualité de « The Wicker Man » dont le riff, la mélodie m’avaient immédiatement convaincu. « Rainmaker » arrive en 2nde position du disque et c’est déjà mieux .. et c’est étonnament très mélodique pour du Maiden. Mais la mélodie et le refrain sont imparables même si je trouve des guitares rythmiques trop légères. Le 1er titre épique signé Harris débarque avec « No More Lies », morceau typique des années fin 90 / années 2000 avec une intro calme avec basse, légers claviers, et Bruce en voix soft .. avant le démarrage du titre ..Le rythme est entrainant, la clavier très (trop) présent, mais ce refrain … pas qu’il soit mauvais … mais il est tellement répété de fois que cela en devient énervant …une mauvaise habitude prise par le groupe depuis « Virtual XI ». Heureusement les parties de guitares en harmonies et la succession de chouettes soli sauvent le titre. « Montsegur » commence de façon sacrément heavy avec ces guitares et ces riffs pouvant rappeler « Where Eagles Dare ». On se dit, « ca y est, le Maiden qu’on aime arrive enfin ». Les couplets sont bien trouvés de même que la 1ère partie du refrain … puis arrive cette partie chantée par Bruce genre fête de la bière bavaroise .. et là franchement cela gache le morceau . Mais quel dommage car tout le reste du titre tient vachement bien la route avec des soli et harmonies de guitares splendides comme seul Maiden sait en faire.
Déjà le 5eme titre et on ne peut pas dire que jusque là l’album est une franche réussite. La (grande) déception commence à pointer son nez … mais heureusement le groupe sort le grand jeu pour la pépite « Dance Of Death » .. On pourra toujours se moquer des pas de « danse » (sic) de Gers … mais on ne pourra jamais lui enlever ses qualités de compositeurs qui s’expriment magnifiquement bien dans cette danse de la mort. Tout d’abord cette intro qui monte petit à petit en puissance, avec cette ligne vocale tellement belle et si bien interprétée par Bruce, ces guitares en son clair en arrière plan bien trouvées .. puis la puissance du chant du Bruce fait des merveilles juste avant l’accélaration du titre avec cette mélodie celtique de guitare tellement addictive et avec ses orchestrations au poil . Le rythme est enlevé avec la basse du boss menant le bal (re sic), le pied de Nicko s’excitant encore une fois sur sa grosse caisse. Vraiment un titre magnifique qui arriverait presque à faire oublier la médiocrité des 1ers titres .. Et puis là … bim …le souflet resdescend aussi sec .. avec « Gates of Tomorrow » … Son riff d’intro rappelle celui de « Lord Of The Flies » mais le reste du titre est bien moins réussi … avec des couplets ennuyeux .. et le refrain si peu inspiré. Seuls les pré-refrains sont réussis … et cela ne s’arrange pas avec le seul titre auquel Nicko ait participé à la composition, « New Frontier » … Le riff rappelle un peu celui de « Wildest Dreams » …mais le titre réussit l’exploit d’être encore moins accrocheur que le 1er single de l’album. Quelle banalité ! On ne retient absolument rien de ce titre .. Alors qu’on n’y croyait plus .. Maiden nous surprend de la plus belle façon avec rien de moins que l’un de mes titres préférés du groupe, toutes époques confondues, c’est dire !!! Et on peut dire vraiment merci à Adrian Smith d’avoir composé ce chef d’oeuvre qu’est « Paschendale », pièce épique de plus de 8 minutes, très heavy, sombre avec des changements de rythmes évoquants l’embourbement des troupes lors ce cette bataille / carnage de la 1ère guerre mondiale en Belgique. Adrian balance ici et là des mélodies de guitares toutes plus belles les unes que les autres et des putains de riffs heavy, Bruce chante divinement bien. Un véritable joyau que ce titre (que je rapproche du très bon « The Longest Day » de l’album suivant).
Malheureusement la fin de l’album n’est pas du même tonneau .. loin de là même. Les 3 derniers titres de l’album nous font redescendre sur Terre … « Face In The Sand » est le plus réussi des 3 (arrff encore cette grosse caisse de Nicko !) et fait le job correctement à défaut d’être génial. Par contre « Age of Innocence » est totalement loupée … j’ai même du mal à reconnaitre le groupe. Même pas digne d’une face B … comment ont ils pu mettre ce titre sur l’album ??
Surprise, l’album ne se termine pas par un titre long et épique comme le groupe nous avait souvent habitué .. mais un titre acoustique (avec des orchestrations à cordes), « Journeyman « . Il était de bon ton à l’époque de saluer l’initiative du groupe … pour ma part, je n’ai jamais réussi à rentrer dans ce titre qui m’ennuie profondément .. et puis ce refrain .. aie aie … .
Au final, vous l’avez compris, je ne suis vraiment pas fan de cet album qui m’avait énormément déçu à sa sortie. Même s’il contient 2 énormes pépites, le disque souffre de bien trop de titres moyens voire mauvais pour certains. Difficile à accepter venant d’un groupe comme Maiden. Et pour ne pas arranger le tout, la prod est vraiment pas top … baclée, mal équilibrée avec des guitares trop en retrait, des claviers trop présents (idem pour les orchestrations) .. et je ne parle même pas de la pochette honteuse quand on sait qu’il s’agissait d’un des points forts du groupe dans le passé… Du mauvais copier / coller avec un logiciel informatique bien pourri. Cet album respire le travail baclé …comme si le groupe avait été pressé par un planning trop serré .. comme cela avait le cas pour « Virtual XI ». On est tellement loin du travail d’orfèvre et de l’excellence de « Brave New World », ou de la consistance d’un « A Matter Of Life And Death ».
Me concernant, certainement l’un (le ?) des albums de Maiden que j’aime le moins .. et pourtant, je suis un fan devant l’Eternel du groupe !
Un coup dans l’eau (mais que sera largement rattrapé dès l’album suivant).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review