DOKKEN : « Back For The Attack » (c) 1987

DOKKEN : « Back For The Attack » (c) 1987

Back For The Attack
Catégorie:
Étiquette:
Genre:
Publié: 02/11/1987
Marrant avec le recul cette gueguerre qui sévissait dans les 80s entre les glameurs / hair metal et les thrasheurs / heavy metalleux … Il n’y avait rien de méchant bien entendu, c’était assez puéril et bien alimenté par un certain quatuor de San Francisco … Diviser pour mieux régner … mouais… je n’ai jamais été adepte de ce genre de méthode mais bon … on va dire qu’il fallait voir cela comme un jeu et .. Metallica était joueur (et ils s’en sont mordus les doigts quelques fois) … et c’était assez cocasse pour le coup de voir Metallica participer à la grosse tournée US des Monsters Of Rock durant l’été 1988 avec à l’affiche Kingdom Come, Scorpions, Van Halen .. et Dokken. Les Four Horsemen étaient rebelles quand cela les arrangeait et ne perturbait pas leur business. Mais revenons en à Dokken .. car sur cette tournée, le groupe semblait lessivé et était loin d’avoir une forme olympique. Les séances d’enregistrement de « Back For The Attack » avaient été épuisantes et s’étaient déroulées dans 5 studios différents, la tension entre George Lynch et Don Dokken était à son comble aussi bien d’un simple point de vue relationnel que musical avec le chanteur souhaitant une musique toujours plus mélodique avec plein d’harmonies vocales et de l’autre Lynch ne voulant rien lacher du côté heavy de la musique du groupe, lui le grand fan de Judas Priest et ayant jusque là apporté cette touche toujours puissante du groupe, bien plus que les autres groupes US de l’époque. La conception fut une succession de concessions … ainsi exit Michael Wagener (ami du chanteur) au mixage et le producteur Neil Kernon avait du s’arracher les cheveux quelques fois durant l’enregistrement de l’album.
Mais en tout cas cette tension et cette confrontation entre les 2 hommes forts de Dokken eurent un effet bénéfique sur cet album car tout est un peu exacerbé sur ce 4eme opus des américains. Ainsi jamais les choeurs n’avaient été aussi puissants et présents sur quasi tous les titres et jamais la guitare de Lynch n’avait eu un son aussi heavy. Exit le son hyper léché d’ « Under Lock And Key », le son de « Back For The Attack » est le plus heavy jamais eu par le groupe, comme si un filtre avait été enlevé. Pour s’en convaincre, mettez le disque face A sur votre platine et dites moi des nouvelles de ce riff de « Kiss Of Death » imparable pour l’un des tous les meilleurs titres jamais composés par Lynch. On entend aussi une influence très européenne sur le très bon « Standing In The Shadows » avec son riff très Acceptien, ce côté heavy ressort aussi sur ce « Lost Behind The Wall »avec cette basse de Pilson très présente (on pense encore à Accept …) et toujours ce riff de guitare heavy et tranchant comme pas possible et le tout toujours contrebancé par le chant mélodique de Don Dokken et ces gros choeurs durant le refrain. Sur ce disque le groupe a troqué les brûlots rapides qu’on pouvait trouver sur les albums précédents (« Tooth & Nail », « Till The Living End ») par ces pièces heavy .. et ma foi cela le fait carrément tant ces titres sont réussis. Impossible également de passer sous silence la démonstration guitaristique de Georges Lynch qui se voyait accorder le droit d’inclure un instrumental, « Mr Scary » bougrement heavy mené par la pédale de double grosse caisse de Mick Brown, ces riffs puissants de Lynch lachant les chevaux et bien entendu ses soli et ses harmonies fabuleuses démontrant sa grande virtuosité et son talent. Un instrumental remuant à l’ambiance inquiétante …démontrant encore une fois que Dokken n’était vraiment pas un groupe comme les autres et tellement loin de cette étiquette hair-metal que les médias ont toujours voulu leur coller. Le reste du disque n’est pas à oublier et montre un hard très accrocheur dans la même veine des disques précédents tels « Prisoner », « Heaven Sent » et « Stop Fighting Love « (qui auraient pu figurer sur « Under Lock … »). Enfin n’oublions pas le hit de l’album « Dream Warrior » sorti en single bien avant l’album et ayant servi pour la Bande Originale du film « Nightmare on Elm Street 3- Dream Warriors » (Freddy ..). Un titre très réussi et typique du groupe. A noter qu’aussi étrange que cela puisse paraître, le titre « Back For The Attack » (excellent !) avait été laissé de côté et pas inclus à l’album (un peu à l’instar du titre « Rage For Order » de Queensryche non mis dans l’album du même nom). Cela fut réparé en 2015 sur la ré-édition RockCandy de l’album.
Alors tout n’est pas parfait sur cet album, ainsi on trouve quelques titres un peu moins réussis et dispensables, et je pense qu’amputé de ces 2/3 titres, le disque aurait gagné en force et en concission .. mais ne boudons pas notre plaisir, car très râres étaient les groupes de hard US de l’époque à offrir plus de 60 min de musique et d’une telle qualité.
Certains préfèrent les 2 disques précédents mais pour ma part, « Back For The Attack » reste mon album préféré des américains, celui ayant la prod la plus réussie et de loin avec un tel mordant, et puis avec une ribambelle de titres imparables, « Kiss Of Death » en tête.
Un très grand disque de hard US.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review