IRON MAIDEN : « Running Free » (c) 1980

IRON MAIDEN : « Running Free » (c) 1980

no title has been provided for this book
Catégorie:

Steve Harris avait fait le plus difficile en cette année 1979 et avait atteint son objectif, avoir une sacrée bonne démo sous le bras (« The Soundhouse Tapes ») et l’envoyer à des maisons de disques et managers pour attirer leur attention et pouvoir peut être décrocher le jackpot.
Et c’est ce qu’il se produisit fin 1979 lorsqu’un certain Rod Smallwood convia Brian Shepherd d’EMI à aller voir Maiden dans un club archi bondé et acquis à la cause de Maiden ce qui permit de faire signer à ce petit groupe de l’East End un deal avec l’une des majors les plus en vogue (sic) à l’époque, EMI.
Pour préparer l’arrivée d’un 1er album que des hordes de nouveaux fans attendaient de pied ferme, les quintet anglais sortit un 1er single « Running Free » qui commença déjà à faire parler du groupe, débarquant en 1ère semaine dans le top 50 anglais en se vendant à 10.000 exemplaires en une semaine.
Pas mal du tout pour un groupe quasi inconnu quelques mois auparavant !
Iron Maiden avait eu la bonne idée de mettre sur ce 1er single 2 titres inédits et non présents sur leur fameuse démo, le 1er étant « Running Free » qui montrait le côté le plus direct des anglais qui en 3 petites minutes allaient à l’essentiel, mené par un beat de batterie très simple qui allait marquer plusieurs générations de hardos.
Un morceau énergique et bougrement accrocheur avec un refrain démoniaque qui allait être repris en concert par des millions de fans durant toute la carrière de la Vierge de Fer. Le chant de Di’Anno était parfait, la production si décriée était pourtant loin d’être dégueulasse, et même si on était loin de celle de Birch, elle restait attachante et traduisait ce qu’était encore Maiden à l’époque, un groupe de gamins aux dents longues et peu inexpérimentés mais bourrés de talents.
Sur la face B, nous découvrions un magnifique morceau au titre tellement évocateur, « Burning Ambition », le tout 1er titre composé par Steve Harris de A à Z, du temps de son passage dans Gypsy’s Kiss. En à peine 2’40, le Boss traduisait en musique ce vers quoi il voulait aller dans ses projets futurs : un titre entrainant avec des cassures rythmiques, des parties rythmées suivis de passages plus calmes, une accélaration à vous briser le cou, une mélodie de guitare aguicheuse et même les premières harmonies à 2 guitares si chères à Steve Harris.
« Burning Ambition » est une pépite et certainement l’un des morceaux les plus sous estimés de la longue discographie de Maiden et qui mériterait vraiment d’être interprété en concert.
A l’inverse des singles suivants, « Running Free » ne fut proposé qu’en version 7 » (45 tours) et non maxi-45t (12 ») mais elle permettait de voir le 1er travail de Derek Riggs pour le futur géant anglais du heavy metal … et la toute 1ère apparition d’Eddie The ‘Ead qui allait devenir la mascote indissociable du nom d’Iron Maiden, mais cette fois ci le visage du zombie punk était caché dans l’ombre, la primeur de son apparition au grand jour étant réservée à la sortie prochaine du 1er album qui allait débarquer dans les bacs quelques semaines plus tard. On notait également sur le mur des graffitis avec les noms des groupes de hard en vogue à l’époque tels Scorpions, Judas Priest, Ac/dc, Led Zep. Un single essentiel dans la carrière de Maiden et qui les a fait connaître sur tout le territoire mais aussi en Europe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review