BLACK HORIZON : « The Choice » (c) 2010

BLACK HORIZON : « The Choice » (c) 2010

The Choice
Catégorie:
Étiquette:
Publié: 01/03/2010

Qui a dit que le metal n’apportait plus rien ? Les BLACK HORIZON démontrent dès leur premier album que tout n’a pas encore été dit sur le sujet et nous balancent une galette d’une grande richesse musicale et d’une originalité certaine, officiellement dans les bacs le 1er mars 2010.
Le premier morceau « Bastard » est un parfait résumé de ce qui va suivre : heavy metal racé et d’un niveau technique de haut vol. La production n’oublie aucun instrument, et ainsi on se délectera de cette basse omniprésente donnant du relief à la musique.
Pour vous faire une idée de ce morceau, imaginez JUDAS PRIEST ayant copulé avec RAGE.
La chanson suivante (« Time ») est très certainement le hit de l’album. Nous avons affaire ici à un mid-tempo lourd au refrain accrocheur. Sa structure est du reste étonnante du fait de l’enchainement du solo de guitare juste après le premier refrain, débouchant sur un excellent pont de basse maidenien pour terminer par cet excellent refrain.
« Did You See It? » s’avère l’un des morceaux les plus réussis de « The Choice ». Il démarre par des arpèges de basse sur lesquels arrive un cri de désespoir du chanteur superposé à une très belle mélodie de guitare sur un tempo heavy. Le chanteur hurle encore au désespoir avant que le morceau passe à un tempo soutenu : un changement de rythmique en rupture très bien trouvé arrive sur le refrain, enchainé par une série de solos de guitares qui se terminent par un rythme frénétique.
Quel superbe morceau ! Le morceau titre de l’album commence par un solo de guitare suivi d’une partie calme avec une ligne de chant doublée, avant de s’accélérer au rythme de la double grosse caisse pour finalement aboutir à un refrain étrange mais plaisant, avec des multiples pistes pour les voix. Les changements de rythme et les solos s’enchainent jusqu’à la fin de ce titre qui peut sembler déroutant la première fois mais se révèle vraiment excellent après quelques écoutes.
Petite accalmie avec « Silence » : une introduction dans laquelle on entend quelqu’un respirer… Le chant calme – sur des arpèges de guitare acoustique – du chanteur fait penser à celui de Geoff Tate sur « My Empty Room ». Puis le morceau devient plus heavy avec la guitare électrique qui prend le relais. Ce morceau est une très belle pièce évoquant tour à tour QUEENSRYCHE, HEIR APPARENT ou FATES WARNING… bref les excellents groupes de heavy metal de Seattle.
La rythmique se calme de nouveau avec une partie vocale torturée pleine de désespoir avant le solo de guitare. Le morceau se termine comme il a commencé, sur des arpèges de guitare acoustique. Une bien belle ballade heavy.
Le morceau suivant (« Réagis ») est une surprise car seul titre de l’album chanté en français. On a affaire ici à un mid-tempo, aux couplets agressifs et saccadés débouchant sur un excellent refrain au chant doublé, précédent une avalanche d’excellents solos de guitare, toujours joués avec beaucoup de feeling.
« On The Battlefield » commence sur un tempo sabbathien avant de se transformer en une cavalcade pouvant évoquer le MAIDEN des derniers albums, dont quelques lignes de chant qui me rappellent l’excellent « Montsegur ».
Le morceau regorge de très bons solos et d’harmonies de guitare qui raviront les fans du metal anglais, de même que le solo (!) de basse s’intégrant parfaitement dans le morceau. Encore une très belle pièce.
Petite faiblesse avec « The First Door » qui malgré une intro sympathique ne tient pas toutes ses promesses. Mais le groupe redresse immédiatement la barre avec le très beau Tower et son intro basse+batterie intéressante. La suite du morceau se veut être un heavy racé mais très mélodique, piloté par une guitare bien parlante et ces splendides lignes de chant doublées me rappelant la perle « Graceful Inheritance » de HEIR APPARENT.
Ce premier album de BLACK HORIZON se termine de la plus belle des façons par l’instrumental « Aurora » qui enchaine les changements de rythme et montre l’excellent niveau des musiciens qui n’oublient pour autant jamais de jouer avec feeling.
On l’attendait de pied ferme cette galette de l’Horizon Noir et nous ne sommes pas déçus. L’horizon devrait au contraire s’éclaircir pour ce groupe talentueux et débordant de bonnes idées. Tout n’est pas parfait dans ce premier essai, et cela est certainement dû à ce débordement d’idées (ce qui est de bonne augure pour le futur !) mais l’ensemble se veut d’une grande qualité pouvant rivaliser sans complexe avec la production internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rate this review