LAG WAGON : « Trashed » (c) 1994

LAG WAGON : « Trashed » (c) 1994

Thrashed
Catégorie:
Étiquettes: , ,
Genre:
Publié: 04/01/1994

Je crois que ce qui m’a toujours fait accrocher à la vague punk US 90s était la similitude qu’on trouvait avec le hard/heavy notamment dans le son des guitares qui pouvait en être très proche quelques fois. Alors bien sûr, il ne fallait pas s’attendre à des successions de soli et d’harmonies de guitares … ce n’était pas le propos … leur musique se réclamait plus simple et minimaliste la plupart du temps tout en restant hyper accrocheuse (Bad Religion, No Use For A Name, Pennywise ….) mais certains groupes de cette vague proposaient un peu plus de technique, des riffs et un jeu plus travaillé et que n’auraient pas renié certains groupes de heavy … on pense à Strung Out par exemple (dont le 2nd album fut mixé par un certain Max Norman (Ozzy, Anthrax, Megadeth …), à Propagandhi ou encore à Lagwagon de l’écurie Fat Wreck Chords (le label de Fat Mike le leader de NoFx) dont les musiciens étaient des fans de heavy / hard (le clin d’oeil à AC/DC sur la pochette de « Trashed ») .. et ce 2nd album, « Trashed » en était la meilleure illustration. Ce qui qui frappe à l’écoute de ce disque, c’est le jeu rythmique peu commun dans le punk mené par la fantastique paire Derrick Plourde (batterie) / Jesse Buglione (basse) qui grace à leur technique et leur inspiration proposaient des beats étonnant pour du punk, des rythmiques recherchées et donnant une couleur spéciale à la musique des californiens comme sur le génial « Give It Back » avec cette ligne de basse au début du morceau ou le génial « Coffee and Cigarettes » sur lequel les 2 guitaristes se fendent en plus de soli bien sentis avec des cassures rythmiques tellement bien trouvées ou sur le très bon « Rust », le rythmé « No One » (arrg ce jeu de batterie !) et «  »Dis’Chords ». Et le groupe savait également méler énergie et mélodie comme sur le hit « Island Of Shame » ou l’accrocheur « Know It All » mais tous ces titres sonnaient bien sur punk .. mais aussi metal à la fois avec ce son de guitare et ces rythmiques changeantes et atypiques. La voix tantôt énervée tantôt plus mélodique de Joey Cape rajoutait au caractère unique de la musique de Lagwagon et à son charme. Mais le quintet savait bien entendu proposer des titres plus typiquement punk aux paroles plus légères comme l’énervé « Lazy » (avec en guest au chant Fat Mike) ou « Stokin’ The Neighbors ». Et pour rajouter du piment à un album déjà fantastique, le groupe se fendait une excellente cover énergique et speedée du « Brown Eyed Girl » de Van Morrison faisant oublier l’originale !
Lagwagon réussait avec cette 2nde offrande l’album parfait, un disque incontournable dans la sphére punk bien entendu mais bien au delà pouvant toucher le coeur des hardos. Par la suite le groupe allait petit à petit rentrer dans le rang et laisser de côté leurs influences hard (mais le successeur « Hoss » reste cependant magnifique) et perdre un peu de leur identité. Il faudra attendre le génial « Hang » en … 2014, soit 20 ans plus tard, pour retrouver cette originalité et ce côté plus metal de la musique du groupe.
« Trashed » représente l’apogée d’un groupe en pleine bourre sorti l’année de toutes les pépites du punk californien (« Stranger Than Fiction », « Punk In Drublic », « Smash »….)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rate this review